Actualités

Nouvel avis pour Le Grand Amant

 

On reparle du Grand Amant de Dan Simmons sur Babelio avec un avis signé Doms :

 

"C’est un court roman fantastique, et cependant un roman étonnant, poignant. Comme un témoignage bouleversant. Il interpelle et il choque par son réalisme, mais il est néanmoins porteur d’espoir. L’écriture est belle, malgré le contexte de l’enfer des tranchées parfois difficile."

 

 

On en profite pour vous signaler que l'ouvrage est désormais disponible en numérique !

Oap Täo dans Lanfeust Mag

 

La Saga d'Oap Täo de Jean-Marc Ligny dans le numéro de décembre de Lanfeust Mag :

 

 

 

Et l'avis de Xapur sur son blog :

 

"Un récit distrayant, qui brosse le portrait d’un aventurier haut en couleur, ballotté dans des ennuis galactiques qui le dépassent ! Un bon space-opera doublé d’une lecture détente."

Utopiales 14 : nouvelle chronique

 

Nouvel avis pour l'anthologie Utopiales 14, signé Vert sur son blog :

 

"un bilan positif pour cette anthologie qui avec toutes ses signatures est aussi un très bon souvenir de festival en bonus !" 

On reparle de Women in chains

 

On reparle de Women in chains de Thomas Day :

 

"Ces cinq histoires ont en commun d'être très charnelles, dans le sens où elles s'attardent sur les corps, où elles les détaillent dans leurs moindres caractéristiques, même les plus sordides (scatophobes, s'abstenir), pour parler de l'esprit. Car, ou du moins est-ce ainsi que je l'ai ressenti, Thomas Day associe fortement les mouvements du corps et ceux de l'esprit, et le premier vient appuyer, expliquer le deuxième. Toutes les envies, toutes les douleurs viennent de cette « tyrannie » corporelle à laquelle personne ne peut se soustraire. Au final, c'est un bon livre, à ne pas mettre entre toutes les mains, et qui peut permettre de s'interroger sur la condition féminine un peu partout dans le monde, surtout grâce à la bibliographie en fin d'ouvrage."

 

 

"Au niveau littéraire, c’est solide, brillant, l’écriture est vive, la plume trempée dans le sang de l’humanité, les mots sans pitié ; une touche de fantastique par là, une de SF par ici, mais à peine, tout en subtilité, simplement pour surligner certains aspects des récits. (...) Il y a en France de vrais écrivains, qui couchent leurs tripes sur le papier, qui refusent de fermer les yeux sur les horreurs de notre monde, et Thomas Day en fait indéniablement partie."

On reparle de Fées, weed & guillotines

 

Le polar féerico-déjanté de Karim Berrouka, Fées, weed & guillotines, continue de faire parler de lui :

 

"Donc vous prenez des fées bien teigneuses, un détective privée et ses potes flics dont le fameux « premier de la classe », un nuiton bébé et le tout dans une histoire de conspiration. Ah aussi, les fées ne sont pas vraiment habituées à la technologie de notre monde vu qu’elles débarquent de la période de la révolution Française. Tout ce joli mélange à la sauce humoristique et l’excellente plume de Karim Berrouka en font un moment de lecture drôle voir très drôle au point d’en rire débilement dans le bus." 

 

"J’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman qui nous propose une intrigue très polar noir mélangé à de la Fantasy et le tout complètement barré.(...) L’univers de Fantasy Urbaine qui est développé au fil des pages est solide et offres des aspects originaux. La plume de l’auteur s’avère soignée jouant sur les mots et les expressions, même si parfois un peu trop familier. Au final un roman qui se lit facilement, qui m’a fait sourire et qui m’a envie de lire les suites si jamais l’auteur y revient un jour." 

 

 

Deux nouveaux avis pour L'Opéra de Shaya

 

Deux nouvelles chroniques à signaler sur L'Opéra de Shaya de Sylvie Lainé :

 

"Ce recueil me conforte dans l’idée que Sylvie Lainé est vraiment très douée pour les nouvelles et qu’elle réussit toujours à trouver un angle original pour traiter ses histoires. Un régal !" 

 

"Variations sur les rapports entre l’humain et l’extra-terrestre autrement dit sur les rapports humains. Et variations doublement intéressantes, d’une part parce que les histoires sont bien racontées et qu’on se laisse facilement prendre au récit ou au personnage et d’autre part parce que l’auteure ne nous inflige pas sa morale ou une morale. (...) Ouvrez grand vos oreilles et lisez." 

 

 

Et on vous rappelle que si vous souhaitez le recevoir dédicacé pour Noël, les commandes sont à passer jusqu'à aujourd'hui !

On reparle de Stoner Road

 

Trois nouvelles chroniques pour Stoner Road de Julien Heylbroeck :

 

"Bien rythmé, simple et efficace, le livre réussit le parti de mixer une face réaliste proche du western moderne et des chapitres totalement surréalistes tout entiers dédiés aux trips sous acide de son héros. Mélange des genres, style direct, références classiques et contemporaines, galerie de personnages, et gros sons, « Stoner Road » à tout pour plaire et s’impose comme un vrai plaisir de lecture pour les fans de genre, de stoner et pour les lecteurs curieux."

 

  • Alban Le Collen sur Amazon :

"Sans hésitation Stoner road est un livre sympathique qui se lit d’une traite comme une bière tiède durant un concert de métal. On ne criera pas au génie littéraire mais bien au bon goût d’un auteur qui ne se la raconte pas et nous offre une intrigue et une ambiance solide et palpable. Je le conseille donc sans hésiter."

 

"L'histoire est tellement prenante dès le début qu'on ne peut pas lâcher le livre tant qu'on ne sait pas la fin. Chaque chapitre correspond à une musique de storner ce qui est assez rare et vous plonge encore plus dans l'histoire. C'est un livre ou on n'a pas le temps de s'ennuyer."

Concours L'Héritière + chroniques

 

Un nouveau concours est en cours sur le site Vampires et sorcières qui vous permettra peut-être de remporter un exemplaire dédicacé de L'Héritière de Jeanne-A Debats ainsi que des ouvrages numériques. Tentez votre chance !

 

Sinon, signalons deux nouvelles chroniques :

 

"L’Héritière est une pépite dans un genre dont les parutions se ressemblent malheureusement de plus en plus. Ce récit est drôle, agréable à lire et l’auteur y fracasse allègrement les clichés."

 

"Jeanne A. Debats nous offre avec « L’héritière » un bon roman d’urban fantasy dans lequel elle réutilise tous les codes du genre avec son humour et son ironie habituels, le tout dans un cadre un peu plus original que ce qu’on a l’habitude de voir. Un bon divertissement qui appelle une suite."

 

 

Et n'oubliez pas que pour toute commande passée avant le 12 décembre, vous pourrez recevoir votre exemplaire de L'Héritière dédicacé !

Jeanne-A Debats en interview + chroniques

 

Retrouvez Jeanne-A Debats en interview sur le blog Un brin de lecture :

 

"J'ai prévu une trilogie ou du moins une histoire en trois volets, les deux suivants ne seront pas forcément des romans. Ils sont dans ma tête et ils n'en sortiront que sous la sommation de mon éditeur Jérôme Vincent. Ou alors je me fendrai de deux novellas, ou du numérique, si la conjoncture économique (toujours elle) ne se prête pas à une trilogie en bonne et due forme. Toutefois, dans le deuxième round Alouettes (titre non contractuel), une épidémie de Roméo et Juliette menacera l'univers connu et l'Altermonde tandis que le troisième (pas de titre encore) verra la venue de l'humain absolu."

 

Et la chronique de L'Héritière :

 

"Je cherche, je cherche, je ne trouve aucun vrai défaut à cet ouvrage d'urban fantasy bien différent de ce que j'ai pu lire jusqu'ici et qui m'a totalement emporté avec sa "patte" française qui lui donne une dimension toute singulière, une certaine classe que j'ai beaucoup aimé. Un premier tome qui étonne jusqu'au bout et qui laisse entrevoir un univers riche, sombre et encore pleins de surprises. Agnès est une jeune femme à qui on s'attache et les personnages dont elle est entourée sont tellement charismatiques qu'ils ne laissent pas indifférents. Un mot pour finir : " A quand la suite ???" 

 

 

Un autre avis sur Babelio :

 

"Ce premier opus, même si j'aurais aimé qu'il dure encore quelques centaines de pages bien entendu, rempli son job merveilleusement bien et me laisse envieuse d'en avoir et savoir encore davantage. En résumé c'est un des meilleurs premiers tomes que j'ai lu en UF et une série qui, si elle se poursuit sur le même mode, sera sans aucun doute une des mes favorites."

Opération Noël 2014 !

 

Et si vous offriez un livre dédicacé à Noël ? A moins que vous ne souhaitiez le garder pour vous... (et on vous comprend !)

 

En tout cas, jusqu'au 12 décembre, nous vous offrons la possibilité de recevoir avant Noël certains de nos livres dédicacés. C'est le moment de se faire plaisir !

 

En plus de le recevoir dédicacé, vous l'aurez en avant-première car il ne sort en librairie que le 6 janvier... 

 

Avant-première également pour ce titre à paraître le 6 janvier !

 

Utopiales 14 : premières chroniques

 

Les premières chroniques arrivent pour l'anthologie annuelle des Utopiales !

 

On commence par un papier dans le journal SudOuest :

 

Et l'avis de Boudicca sur le Bibliocosme : 

"Voilà un très bon cru que cette anthologie des Utopiales consacrée cette année à un sujet qui aura de toute évidence beaucoup inspirée tous les auteurs présents au sommaire. Un bon divertissement et surtout un excellent moyen de découvrir certaines des plus belles plumes des littératures de l’imaginaire, françaises aussi bien qu’étrangères." 

Premiers avis pour Dr Adder

 

Dr Adder, le roman culte de K.W. Jeter, est de nouveau disponible en librairie depuis la semaine dernière, 30 ans après sa première publication. Les premiers avis sont tombés :

 

"Dr Adder est une sorte d’allégorie sur la déliquescence sociale, la disneyisation du monde, la folie psychanalytique de l'époque, le fossé qui se creuse entre la jeunesse et le reste de la société dans une Amérique qui connait le LSD, la guerre du Vietnam, la libération sexuelle." 

 

"Roman cyberpunk, trash, dégoulinant de sexe et d’ordures, traversé de fulgurances gore, « Dr Adder » plaira au lecteur ouvert, qui n’a pas peur de sortir des sentiers battus, et qui n’a pas peur non plus de se frotter à une vision du futur résolument cauchemardesque." 

 

"Reste qu'aujourd'hui, les temps ont changés, et si l'impact n'est plus le même, il est indéniable que Dr Adder est un classique de la SF. Si ces défauts de structure et parfois d'écriture lui ôtent le privilège d'être considérer comme un chef d'œuvre, ce serait une très grande erreur que de le laisser tomber dans l'oubli. Ni le roman, ni l'auteur, trop souvent connu pour ses œuvres alimentaires, ne doivent subir ce destin. Lisez Dr Adder, il mérite de retenir votre attention." 

Premier avis pour Le Grand Amant

 

Premier avis pour Le Grand Amant de Dan Simmons, signé Ertemel sur son blog :

 

"La fin de la novella prouve aussi, une fois de plus, que Dan Simmons est le maître incontesté des finales. L’immersion y est totale : décrocher de la lecture devient impensable lors du dernier quart de la nouvelle. L’émotion déborde et la résolution de cette histoire, qui tourne autour du tableau « L’Amour et la Mort » (1885) de G. F. Watts, et du poème « Le grand amant » de R. Brook, est bouleversante. « Le grand amant » n’a pas usurpé son Grand Prix de l’Imaginaire (catégorie nouvelle) de 1996." 

De nouveaux avis pour L'Héritière

 

Trois nouveaux avis pour L'Héritière de Jeanne-A Debats :

 

"Cette auteur aux nombreux prix nous offre un petit bijou. Avec l'Héritière, plongez au coeur du Paris des fantômes et des vampires, des loups-garous et des sirènes... Un roman qui ne vous lâche pas ..." 

 

"Au final ce livre m’a offert un excellent moment de lecture nous offrant une histoire de fantasy urbaine efficace, percutante et sans temps mort dont on tourne les pages avec plaisir. On retrouve ici clairement un tome d’introduction avec une présentation de l’univers qui se révèle fascinant à découvrir avec une ville de Paris remplie de mystères et des créatures fantastiques solides et intrigantes, mais aussi une intrigue pleine de surprises et de rebondissement. Les personnages se révèlent attachants et surtout terriblement humains ce qui fait qu’on s’accroche rapidement à eux, malgré une légère frustration de ne retrouver Navarre qu’en personnage secondaire. L’humour se révèle très présent et offre ainsi un vernis de légèreté qui apporte un véritable plus à l’ensemble avec des scènes comiques au possible. La plume de l’auteur est fluide, entrainante et subtile ce qui fait que le lecteur tourne les pages avec plaisir et sans jamais s’ennuyer." 

 

"[U]ne histoire haletante et pleine d'actions." 

  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53