Editions ActuSF
www.editions-actusf.fr

 
La Providence du reclus de Timothée REY

green  Disponible
Version numérique
Prix de vente : 2,49 €




Couverture : Gabriel ARACIL

Parution : juillet 2012

PDF ePub sans DRM

Thématiques :

  • Recueil
  • Lovecraft
  • Fantastique
  • La Providence du reclus

    de Timothée REY

    “Lundi 23 octobre 2006. 10 h 48. J’ai affreusement peur. Je n’ose parler à personne, chez moi, de ce que je crois avoir découvert hier dans cette maison du vieil Annecy… Je dois pourtant en avoir le cœur net. C’est sans doute de la folie, mais je vais y retourner.”

    Il se passe des choses étranges dans les Alpes. À Annecy, un homme découvre l’indicible dans une vieille maison. Un peu plus loin dans les montagnes, une légende horrifie un petit garçon. Enfin Nicolas, le héros de « Trente-six, dix-neuf », enquête sur les croyances d’un petit village... À lui aussi l’enfer est promis...

    Auteur remarqué des recueils Dans la Forêt des astres et Des Nouvelles du Tibbar aux éditions des Moutons électriques, mais aussi de Caviardages à la Clef d’Argent, Timothée Rey s’est fait une spécialité des nouvelles. Avec La Providence du reclus, il nous offre trois nouvelles dans la plus pure tradition du fantastique. L’ombre de Lovecraft n’est jamais loin...

    Sommaire

    • La Providence du reclus
    • Naseaux fumants (inédite)
    • Trente-six, dix-neuf (inédite)

    Bonus

    Revue de presse :

     

    "[T]rois excellents récits d’horreur bien de chez nous[.]" Nicolas Winter sur son blog

     

    "Le recueil est de très bonne qualité et les nouvelles m'ont beaucoup plu." Cédric Jeanneret sur son blog

     

    "L’ensemble forme donc un petit recueil bien agréable à lire, dans une veine fantastique somme toute assez rigolote avec une bonne ambiance montagnarde dans les dialogues et les noms de lieux. Que vous aimiez ou non le style de Timothée Rey, ce recueil se déguste comme une petite gourmandise (surtout que le prix est inférieur à celui d’une tarte aux fraises à Paris), ou, mieux encore, comme un bon bout de fromage !" Vert sur son blog