Connexion

Actualités

L'Héritière dans la Yozone

 

Nicolas Soffray sur la Yozone a aimé L'Héritière de Jeanne-A Debats, la preuve :

 

"Bref, si vous n’aimez pas la bit-lit, si vous aimez la fantasy urbaine, jetez-vous sans hésitation sur « L’Héritière », car tout est là : background dense et riche, narration vive à la première personne, humour souvent noir, frissons de toutes sortes. Et puis surtout, ça vous donnera une autre idée des archives, de la généalogie et des notaires." 

 

N'oubliez pas, la version numérique est en promotion jusqu'au 5 octobre !

Promotion numérique en septembre

 

Ce mois-ci, c'est le fantastique qui est à l'honneur avec une nouvelle promotion numériques. Cinq titres sont concernés :

 

Promotion valable du 1er septembre au 5 octobre.

 

Trois de plus pour Les Neiges de l'éternel

 

Trois nouveaux lecteurs conquis par Les Neiges de l'éternel de Claire Krust. La preuve :

 

"Les Neiges de l’éternel n’est certes pas un roman d’action (les seuls combats qui mènent les personnages sont intérieurs), mais tout son intérêt réside justement dans une retenue et une poésie là encore très asiatiques. ActuSF a eu du nez avec Claire Krust, une auteure dont il faudra suivre les prochains écrits avec attention." 

 

"[Un] doux et éclatant roman" 

 

"Claire Krust se révèle une excellente raconteuse d'histoires, et signe un ouvrage sobre et bien documenté, tout à la fois poétique, distrayant et profondément dépaysant." 

 

 

Et toujours jusqu'au 11 septembre, n'oubliez pas notre opération dédicace !

On reparle de La République des Enragés

 

Deux nouveaux lecteurs ont été conquis par la République des Enragés de Xavier Bruce... Et vous ?

 

"La République des enragés est un très bon roman. Presque uchronique, il navigue entre art et politique au cours d’une intrigue très rythmée mais toujours maîtrisée. La bonne plume de Xavier Bruce en fait un livre à la fois plaisant et intelligent." 

 

"De quoi passer un fort bon moment et ne pas mourir idiot…" 

Fasciste ne laisse personne indifférent

 

La preuve avec ces avis sur le premier roman de Thierry Marignac :

 

  • Christopher Gérard dans la revue Service littéraire :

 

"Mais cette description n’est jamais facile, la plume est belle, efficace, les mots sont justes, le vocabulaire à lire: Marignac c’est beau à lire, mais dur à penser." 

 

"(...) c'est un portrait riche en nuances que dessina ici Thierry Marignac. Le contexte politique a changé, depuis près de trente ans. Mais il y a fort à parier que de nouvelles générations correspondant à ce type de personnage, mercenaires dans l'âme, existent encore. Voilà une des bonnes raisons de redécouvrir ce livre, qui méritait une réédition." 

 

"Roman en prise avec l’histoire immédiate, il n’est pas sans faire écho à l’actualité parricide d’un Front national en quête de respectabilité. Un romancier ne se doit-il pas de se confronter à son époque ? Encore faut-il le talent pour le faire. Et Thierry Marignac le possède, tant et si bien que cela fonctionne, que les années quatre-vingt, qui ne nous sont pas si éloignées que cela, nous explosent à la figure : style, action, esthétique. Fin et cruel à la fois et, surtout, un désarroi en quête d’exaltation." 

 

"L'écriture est à l'avenant, sèche et brutale. Les nombreuses ellipses, assez abruptes, demandent au lecteur une grande concentration. Le style est à la fois incisif, direct et érudit. "Fasciste" n'est pas un roman facile d'accès, il ne cherche pas à se rendre aimable. C'est aussi incontestablement une œuvre riche qui mériterait sans doute plusieurs lectures pour en appréhender tout le propos." 

 

"Le roman, peinture réussie de son époque, touche sans peine le lecteur contemporain." 

Nouveaux avis positifs pour Royaume de vent et de colères

 

Royaume de vent et de colères de Jean-Laurent Del Socorro continue son petit bout de chemin, la preuve avec trois nouveaux avis positifs :

 

"La lecture de ce Royaume de Vent - vent de l’histoire, vent de la tempête qui ravage, au sens propre comme au figuré, les terres et les hommes - et de Colères - colère des personnages contre eux-mêmes et contre les autres, colère de Marseille et de ses habitants, colère du Roi contre la ville - vous saisira au plus profond de vous-même, sa rage et sa fureur parfaitement maîtrisées vous interdiront, comme à moi je pense, de reposer le livre avant d’en avoir lu la dernière ligne. Un premier roman qui est un coup de maître !" 

 

"Un roman court mais puissant, où chaque personnage nous habitera encore même après avoir refermé le livre, et que l'on souhaite revoir dans d'autres textes de l'auteur." 

 

"Un récit court et prenant, bien écrit et avec des personnages plutôt atypiques, ce qui est un tour de force pour un premier roman." 

 

Sans oublier l'interview qu'il a donnée durant les Imaginales, à la librairie Mollat :

 

Opération dédicace en septembre

 

Entre août et septembre, c'est pas moins de cinq livres que nous publions ! Et nous n'oublions pas nos traditionnelles opérations de dédicace. Pour toute commande passée avant le 11 septembre, nous vous proposons de recevoir les ouvrages suivants dédicacés :

 

 

Et rendez-vous le 12 septembre pour notre rentrée avec les Indés, plein de rendez-vous sont au programme tout au long de la journée !

Première chronique pour Les Neiges de l'éternel

 

La première chronique des Neiges de l'éternel de Claire Krust vient de tomber et elle est signée Maureen du Bazar de la littérature :

 

"Je suis assez impressionnée par la qualité du texte alors qu’il s’agit d’une toute première publication. A travers un point de vue omniscient (toujours à la troisième personne du singulier pour les 5 personnages rencontrés), Claire Krust fait passer à la fois beaucoup d’informations et donc d’images fortes aux lecteurs qui sera transporté dans ce Japon fantasmé dès les premières pages, mais aussi beaucoup d’émotions (...) Entre subtilité, délicatesse, intensité et poésie." 

 

Et si vous souhaitez suivre le travail de Claire Krust, rendez-vous sur sa page Facebook.

L'Opéra de Shaya remporte le prix Rosny aîné

 

Après le Grand Prix de l'imaginaire et le prix Bob Morane, Sylvie Lainé décroche un troisième prix pour son recueil L'Opéra de Shaya. La nouvelle éponyme vient en effet de remporter le prix Rosny aîné 2015 de la nouvelle. Félicitations !

 

  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104