Actualités

Edito numérique n° 1

Édito numérique : en mai, l’érotisme au pouvoir !
 
Faire de l’édition numérique, c’est jouir d’une grande liberté. Désormais, nous vous proposerons régulièrement des séries de nouvelles autour d’une même thématique. Et pour inaugurer cette affaire, voici une première sélection de cinq textes érotiques, issus pour la plupart de l’anthologie 69 publiée en papier par nos soins et qui ont reçu le renfort des « Autres », textes de Christian Vilà publié par les éditions Griffe d’encre dans l’anthologie Chasseurs de fantasmes (qu'on ne saurait que trop vous conseiller également).
 
Lorsque nous avons lancé l'idée de 69, nous l'avons fait sur le mode grosse rigolade. Une anthologie érotique, pensez donc ! Voilà de quoi s'amuser ! À notre grande surprise (mais elle était bonne), c'est que si nous avons eu des textes dans ce style, chaque auteur en a profité pour aller plus loin. Et rapidement nous nous sommes retrouvés avec des textes forts, profonds, riches et surprenants en plus d'être affriolant !
 
Les cinq nouvelles que nous vous proposons aujourd'hui illustrent bien cette diversité thématique et cette profondeur.
 
Avec « Saturnales », Maïa Mazaurette évoque un jeune couple venant expérimenter les joies du sexe dans un endroit dédié à ça dans l'espace. Outre l'aspect commercial des choses, il parle également de la normalisation des rapports amoureux, de leur planification, de ce qu'ils signifient entre ce garçon et cette fille qui viennent de se marier et font l'amour pour la première fois. C'est drôle, érotique donc et pertinent.
 
Mélanie Fazi et Charlotte Bousquet se sont aventurées de leur côté dans un mélange entre sensualité et art. L'héroïne de la première danse avec des automates et essaie de survivre après un deuil. Celle de la seconde est morte, tuée par un sculpteur dément.
 
Jean-Marc Ligny parle lui d'un trentenaire en perdition. Écrivain bloqué par la page blanche, seule l'évocation d'une superbe jeune femme illumine ses journées passées en solitaire dans l'appartement, coincé entre les tensions du matin et du soir avec sa petite amie.
 
Quant aux « Autres » de Christian Vilà, la chair a une destination très étonnante alors que son personnage principal est soumis aux examens d'extraterrestres. Un texte choc !
 
Nous sommes très heureux de vous proposer ces textes ! Amusez-vous, profitez-en autant que vous le voudrez... Et éloignez les enfants ! 

Women in chains sur la télé belge

Women in chains de Thomas Day est chroniqué dans l'émission Livrés à domicile de la RTBF (à partir de la 33e minute) :

 

"Thomas Day c'est déjà un auteur qui ne donne pas dans la dentelle puisque il part du principe qu'il faut choquer et avoir une écriture très agressive pour que le lecteur réfléchisse. Donc quand il se penche sur la maltraitance des femmes, autant vous dire que ce n'est pas à mettre entre toutes les mains. Par contre, on réfléchit bien." 

Trois avis pour Le Volcryn

On fait dans le groupé aujourd'hui... Voici trois nouveaux avis pour Le Volcryn de George R. R. Martin.

 

 

L'avis de Thom sur son blog :

 

"Le Volcryn confirme tout le bien que je pensais de George R. R. Martin. Le contexte de space-opéra est un très bon prétexte (ça marche aussi dans l'autre sens) à ce huit-clos anxiogène, on ne sait pas sur quels pieds danser, normale vu le manque de gravité me direz-vous. Par exemple, on ne s'attarde pas à connaitre le passé des personnages, on les prend comme ils sont et on regarde leurs interactions avec les autres membres d'équipages et leurs réactions faces aux avaries et problèmes présents. On ne s’ennuie pas, ça se lit vite, on passe un très bon moment et c'est bien ça le plus important." 

 

L'avis de Shaya A sur son blog :

"On est alors entraîné dans une sorte de thriller qui n'en est pas vraiment un, et qui y ressemble par ce côté angoissant. C'est avec grand plaisir que j'ai lu ce petit roman, et que j'ai découvert la fin, bien surprenante !" 

 

L'avis d'Anudar sur son blog :

"L'intrigue est prenante, et le livre se lit très bien : il s'agit d'un page-turner où la surprise finale vient à point, expliquant le singulier du titre, et qui mérite bien son prix Locus." 

Deux nouvelles critiques pour Women in chains

Deux nouvelles chroniques sur le recueil de Thomas Day, Women in chains.

 

L'avis de Phénix Web :

"Thomas Day s’attaque à un thème rude, sans faux-fuyant et moralisme déplacé, avec une écriture de qualité, dont l’efficacité est entière malgré sa rudesse, ce qui donne un très bon recueil." 

 

L'avis de Cédric Jeanneret sur son blog :

"Au final une réussite, même si certaines nouvelles sont plus fortes que d'autres." 

Quatre Skin Trade pour le prix d'un !

Suite à une lecture entre bloggeurs, ce n'est pas une, ni deux ni même trois mais bien quatre nouvel avis positifs en plus pour le polar fantastique de George R. R. Martin, Skin Trade.

 

L'avis de Cachou :

"Au final, Skin Trade est un très bon divertissement « codé », qui se lit vite et bien (et avec plaisir). Parfait pour faire la transition entre deux romans plus « forts ». Ou pour redonner l'envie de lire."

 

L'avis du Dragon Galactique :

"(...) mais Skin Trade est vraiment un chouette roman fantastico-policier qui se dévore plus vite qu'un loup-garou ne croque un humain. La couverture est qui plus est des plus réussie."

 

L'avis de Nick :

"J'ai aimé l'ambiance sombre et l'atmosphère délétère de la ville. Tout y est sale, pourri, et tout le monde baigne dedans, y compris ses habitants. (...) Mais le mélange polar/fantastique marche très bien et l'écriture de Martin nous transporte dans son univers angoissant."

 

L'avis de Lhisbei :

"Le talent de George R.R. Martin, ici, n'est pas tant de réussir, sur un si court roman, à faire durer le suspens policier jusqu'à la dernière ligne mais bien de dépeindre un monde en déliquescence, une ville et sa lente décrépitude, avec ses élites en pleine dégénérescence. L'histoire en elle-même "fout les jetons" par la tension et la mort que les personnages sentent planer, et par la pointe d'horreur qui affleure aux moments clés. (...) Autant dire que Skin Trade est une réussite des premiers jusqu'aux derniers mots."

Deux nouveaux avis pour le recueil de Laurent Queyssi

Le recueil de Laurent Queyssi, Comme un automate dément reprogrammé à la mi-temps, a fait l'objet de deux nouvelles chroniques.

 

La première est signée Lhisbei du RSF Blog :

"« Comme un automate dément reprogrammé à la mi-temps », le texte inédit du recueil est probablement celui qui m'a le plus surpris. D'une part j'ai beaucoup appris sur les moeurs des scénaristes des séries TV (qui résolvent leurs conflits à coup de duels improbables ici une partie de Pac-Man) mais en plus je me suis retrouvée suspendue aux mots jusqu'à la dernière ligne et la bascule finale. Une courte mais impressionnante nouvelle."

 

Et la seconde vient du gratuit bordelais Spirit.

Nouvelle chronique pour Skin Trade

C'est au tour de Marc sur son blog d'avoir lu - et aimé ! - Skin Trade de George R. R. Martin :

"Ce court polar fantastique s’intercale facilement entre deux lectures de romans plus épais. J’ai beaucoup aimé cette histoire au suspens constant. À conseiller à tous ceux qui recherchent un bon moment de lecture. Et puis, une petite ovation pour la très belle couverture de Andy Brase.

Women in chains dans Le Soir

Women in chains a fait l'objet d'un article dans le quotidien belge, Le Soir. Il est signé Jean-Claude Vantroyen. Il y est aussi question de l'autre nouveauté de l'auteur, Du Sel sous les paupières paru chez Folio SF.

 

Deux nouveaux coups de coeur Fnac

On parle beaucoup des chroniques de nos nouveautés mais ce n'est pas pour autant qu'on en oublie nos plus vieux titres !

 

Jackpots de Robert Heinlein est coup de coeur de la Fnac Saint-Lazare :

"Recueil de nouvelles, trois rares et une inédite, ce livre est un bon panorama du talent de l'auteur Robert A. Heinlein, auteur de SF des années 50 et 60. Les différentes nouvelles abordent des thémes qui sont encore d'actualité, notamment le nucléaire."

 

Quant au Volcryn de George R. R. Martin, il est coup de coeur des Fnac Saint-Lazare et de Lorient !

"A bord de l'Armageddon, un groupe de scientifiques poursuit une race d'extraterrestres légendaire 'Les Volcryns'. Mais le capitaine du vaisseau Royd Eris n'apparait que sous la forme d'hologremme, et des tensions naissent ... Formidable roman de SF, angoissant, un genre de 'Dix Petits Négres' dans l'espace !"

 

"Bien avant la grande saga du Trône de fer, Georges R.R.Martin nous transportait déjà dans d'autres univers. Montez à bord de l'Armageddon et partez sous les ordres du très énigmatique Royd Eris à la recherche des insaisissables Volcryns."

Women in chains, coup de coeur Fnac

Le recueil de Thomas Day, Women in chains, est coup de coeur de la fnac Boulogne :

"Ce nouveau recueil de nouvelles que nous propose Actusf est un indispensable s'il on aime ce format d'écriture et la science-fiction. Thomas Day, monument du genre construit cinq nouvelles sur la thématique des femmes et de la violence. Crue, efficace, parfois même enrichissant, une vraie réussite du genre."

Deux chroniques pour le prix d'une

Aujourd'hui au programme, deux critiques.

 

La première concerne le recueil de Laurent Queyssi, Comme un automate dément reprogrammé à la mi-temps et est signée Imaginelf :

"Un recueil de nouvelles de science-fiction porté par les différents centres d’intérêt de l’auteur et son style très sympathique, une découverte plaisante." 

 

La seconde est pour Skin Trade de George R. R. Martin et vient du blog de la librairie Critic :

"7/10 Le premier roman, pas exempt de défauts, d’un grand auteur. On y voit déjà ses immenses qualités, mais aussi ses petits défauts. Nul doute que les fans de l’auteur n’attendront pas mon avis pour se jeter dessus ; les amateurs de fantastique – genre plus que jamais noyé par la surabondance de bit-lit – pourraient bien trouver ici quelque chose à se mettre sous la dent."

 

Merci à eux deux !

 

Edito numérique n° 0

Où l'on parle des dernières nouveautés d'Actusf en numérique...

 

Et voilà, cela fait désormais deux mois que les éditions Actusf proposent en plus des livres papier des livres numériques.

 

C’est pour nous une nouvelle aventure très excitante. Vraiment. Nous avons plein d’envies et d’idées à vous faire partager… Au-delà du petit marché à explorer(1), le numérique c’est aussi un champ d’expérimentation, une porte ouverte à différentes innovations(2) en terme de format ou de livres à proposer.

 

Nous avons décidé de travailler autour de trois axes sur l’édition numérique. D’abord vous proposer nos anciens titres, avec souvent l’interview de l’auteur en petit bonus, pour des prix correspondant à environ 30 % du prix papier. C’est une excellente occasion de reparler de ces livres que nous avons publiés il y a quelques années. Progressivement, nous devrions proposer quasiment tous les titres de notre catalogue (tout du moins ceux que l’on peut faire en numérique) d’ici la fin de l’année.

 

Deuxième axe, proposer désormais nos nouveautés en papier mais aussi en numérique. Cela va devenir, sauf exception, systématique. Là aussi le prix sera moindre en numérique, entre 30 et 50 % du prix papier. Pour l’heure la sortie numérique est coordonnée avec la sortie en librairie. C’est en tout cas ce que nous avons fait pour Women in chains de Thomas Day et Comme un automate dément reprogrammé à la mi-temps de Laurent Queyssi. Et c’est sans doute ce que nous continuerons à faire à l’avenir même si la question est en discussion avec plusieurs auteurs. Faut-il sortir les deux « formats » en même temps ou plutôt les décaler ? Nous n’avons pas tout à fait tranché…

 

Enfin dernier axe, des livres qui ne sont pas sortis en papier en numérique. Nous allons reprendre quelques titres d’autres éditeurs (on peut déjà vous annoncer pour les prochains mois Trois Guerres pour Emma de François Darnaudet, Noir Duo de Sylvie Miller et Philippe Ward et La Vie à ses rêves de Michel Pagel) mais aussi proposer nouvelles ou mini-recueils. Le premier exemple c’est Poissons Rouges d’Éric Holstein, une longue nouvelle qui mélange politique et fantastique. Il nous fait plonger dans les méandres d’un parti d’extrême droite à la veille d’élections présidentielles… Une nouvelle extraordinaire que nous sommes fiers d’éditer ! C’est la première pierre de quelques surprises que nous préparons activement. Le numérique ouvre de jolies perspectives et nous comptons bien en explorer quelques-unes ! Une belle aventure qu’on mène main dans la main avec les auteurs…

 

Et est-ce que ça marche le numérique ? Les débuts sont en tout cas assez prometteurs. Nous avons vendu une grosse centaine de livres en quelques semaines. On est loin des scores de Bragelonne mais à notre niveau c’est encourageant, d’autant que notre catalogue numérique est encore petit.

 

Affaire à suivre dans les prochains mois !

 

 

(1) : Les enjeux financiers sont faibles pour l’instant. Selon les chiffres de l’Insee, le numérique a représenté en 2011 2% du marché du livre.

(2) : En terme d’innovation, on ne saurait que trop vous conseiller de regarder ce que font Mnémos avec leur livre Kadath et la revue Angle Mort.

 

 

Notre catalogue numérique

 

Une de plus pour Women in chains

Voici l'avis d'Efelle (son blog) sur le recueil de Thomas Day, Women in chains.

 

"Women in chains répond parfaitement à sa problématique, le tour d'horizon est varié tant géographiquement que dans ses situations. Violent, dérangeant, ce recueil ne laisse pas indifférent et mérite amplement le détour." 

Comme un automate... continue de faire parler de lui

C'est au tour de Laurent Kloetzer de parler de sa lecture de Comme un automate dément reprogrammé à la mi-temps de Laurent Queyssi sur son blog :

"J'ai lu avec un certain plaisir le recueil Comme un automate dément reprogrammé à la mi-temps de Laurent Queyssi (...) J'ai particulièrement noté deux textes : Comme un automate dément reprogrammé à la mi-temps (...) punchy et amusant [et] Planet of sound." 

 

Un recueil qu'il a d'ailleurs lu en numérique...

Une autre chronique pour Women in chains

C'est au tour de Cachou de nous faire part de sa critique suite à la lecture de Women in chains de Thomas Day. Une très belle critique qui nous fait plaisir car Cachou exprime parfaitement ce qu'est ce livre : un recueil parfois difficile, parfois éprouvant, qui raconte sans dénoncer ou juger... mais qui fait s'interroger et permet de nous remettre en question face à ces violences.

 

"Au final, Women in chains n'est pas un recueil facile. On n'en sort pas vraiment indemne d'ailleurs. Mais il fait partie de ces livres qui amènent la réflexion. Et qui nous laissent peu à peu découvrir des choses sans nous les imposer dans des explications interminables. C'est que Thomas Day sort cette fois du domaine du pur divertissement dans lequel je l'ai connu jusqu'à présent pour nous offrir une œuvre forte. Mais difficile. A vous donc de voir si vous avez envie de vous y piquer..." 

 

N'oubliez pas que le recueil est également disponible en numérique.

  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53