Actualités

Guide Dick : nouvelle chronique

Une chronique signée Cachou sur le Petit Guide à trimbaler de Philip K. Dick d'Etienne Barillier.

 

"Au final, Le petit guide à trimbaler de Philip K. Dick est une lecture étonnamment plaisante qui offre une base appréciable à tout qui veut découvrir Dick ou le connaître un peu mieux. De plus, son petit prix permettra aux curieux de céder facilement à la tentation (chose assez rare pour être soulignée)."

Où l'on reparle de Crépuscules

Un nouvel avis pour Crépuscules de Thierry Di Rollo, sur le blog de l'autre Tigre :

 

"Je dois avouer que le thème du vampirisme est pour le coup sacrément renouvelé "du côté adulte de la force", voilà un recueil qui ne plaira pas aux amateurs de Twilight, cela suffit donc à le crédibiliser aux yeux de tous les amateurs de littérature fantastiques "sérieuse"."

Deux nouveaux avis pour le guide Dick

Deux nouveaux avis pour Le Petit Guide à trimbaler de Philip K. Dick d'Etienne Barillier.

 

 

Le premier est signé Marc sur son blog :

"Ce livre a beau être petit à côté de ce qui a déjà été écrit sur Dick, il en reste pas moins d’une grande utilité pour l’amateur de science-fiction que je suis et qui n’est pas un « Dickien ». Que me faut-il de plus pour découvrir l’œuvre de l’auteur ? Rien, à part ce petit guide d’Étienne Barillier, qui remplit très bien son rôle. Très bonne initiative !" 

 

 

Le second Pierre-Paul Durastanti sur le forum d'Actusf :

"Je l'ai beaucoup aimé ; j'ai été séduit, voire impressionné par la quantité d'informations qu'il contient, la sûreté des choix et la couverture. Ce n'est pas tous les jours qu'un essai de ce type peut enrichir aussi bien le néophyte que le connaisseur. Chapeau !" 

Skin Trade : nouvelle chronique

Une nouvelle chronique de Skin Trade signée Jean-Pierre Laigle dans le dernier Solaris.

 

"Ce n'est pas un roman. Disons: un court roman ou une longue nouvelle. Aussi, pour justifier son prix, ont été rajoutés une préface et un épais dossier sur l'auteur (biographie, étude sur Le Trône de Fer et sur d'autres livres, bibliographie, liste des prix remportés et références diverses). Skin Trade a remporté le World Fantasy Award en 1989. Cette traduction est donc un rattrapage. 

 
C'est d'abord un récit policier: les héros sont Randi Wade, détective privée, et son peu entreprenant soupirant, Willie Flambeaux, agent de recouvrement. Sauf que ce dernier est aussi un loup-garou, mais gentil: il contrôle ses métamorphoses et n'a jamais été au-delà de dévorer la moitié d'un pitbull. Il faut dire que son hérédité lycanthropique est un peu diluée. Voilà pour le Fantastique. 
 
 
C'est encore une histoire assez gore. Une petite ville états-unienne devient soudain le théâtre de meurtres horribles: deux femmes sont retrouvées complètement écorchées. Détail bizarre: elles étaient attachées par des chaînes en argent qui leur ont brûlé les chairs. À l'évidence, c'étaient des louves-garou. Qui donc a besoin de leurs peaux pour se transformer à son tour? 
 
 
Car la ville est depuis toujours un fief lycanthropique. Mais ses maîtres tiennent à la discrétion et font la police entre eux pour que les humains normaux ne soupçonnent rien. Ils faut dire que, fort métissés, cette engeance n'a en général rien de monstres sanguinaires. À côté des gentils, il y a pourtant quelques psychopathes: que peut faire un loup-garou des peaux de ses congénères? 
 
 
En fait, l'explication est plus compliquée dans ce récit habilement conté où les loups-garou tentent de laver leur linge sale en famille en faisant le moins de vagues possible, quitte à sacrifier leurs congénères gênants. Par son humour et son astuce, Skin Trade renouvelle le thème. Il amusera aussi bien ceux que rebute l'inflation lycanthropique que ceux qui regrettent les bons vieux monstres de jadis."

Première chronique pour Le Guide Philip K. Dick

La première chronique du Petit Guide à trimbaler de Philip K. Dick d'Etienne Barillier est signé Nébal.

 

"Ben finalement, c’était pas mal du tout, ce petit guide. Certes pas une lecture indispensable (...) mais un bon moyen – eh oui, pour une fois, ça marche – de découvrir en douceur l’auteur et son œuvre, à l’heure des rééditions. Il sera toujours possible d’approfondir plus tard. En attendant, ce petit guide remplit donc parfaitement son office."

Women in chains : nouvelle chronique

C'est au tour de BlackWolf de Blog-o-livre d'avoir lu Women in chains de Thomas Day... Et apparemment il a aprécié vu qu'il lui donne une note de 8/10 !

 

"Voilà un recueil de nouvelles vraiment choc qui traite des différentes violences faites aux femmes. L'auteur le fait de façon vraiment percutante où se mélange sexe, violence, sang et souffrance mais aussi d'autres émotions. Ces textes ne sont pas tous au même niveau mais nous offrent vraiment de quoi réfléchir et m'a surtout vraiment laissé démuni devant le côté réaliste et plausible de certaines horreurs. Des nouvelles coup de poing qu'il ne dépendra qu'à vous de voir si vous voulez vous laisser tenter. Mais je vous aurai prévenu ce recueil ne vous laissera vraiment pas indifférent et risque d'en frapper plus d'un." 

Edito numérique n° 3

Place au space opera en numérique !

 

Parce que le space opera est au cœur du genre, tous les éditeurs de science fiction ont des titres qui emmènent les lecteurs dans les étoiles. C’est notre cas et on a l’immense plaisir de vous en proposer aussi en numérique. Avec tout d’abord l’intégrale des nouvelles de Jean-Marc Ligny issue de son univers des Chroniques des Nouveaux Mondes. Pour dix euros vous allez pouvoir lire douze nouvelles de pure science fiction avec en prime une chronologie et un glossaire entièrement gratuit. Préparez-vous à parcourir la galaxie, à découvrir des planètes, des personnages et des intrigues passionnantes. Il y est question de rencontres avec des oiseaux de feux, mais aussi de musique, de sexe, de conflit, d’art, d’extraterrestres et surtout d’humain... Car l’homme est toujours au centre des histoires de Jean-Marc Ligny. Il y a dans ce cycle quelques chefs d’œuvres comme "La Guerre de Trois Secondes" que nous avons eu un grand bonheur de publier en papier et aujourd’hui en numérique...

 

Autre eBook à découvrir, une nouvelle de Robert Silverberg lui-même ! Hanoz Prime s'en va sur Terre raconte l’envie d’un haut dignitaire de revenir sur Terre. On le suit pendant son voyage vers la planète mère avec ses doutes, ses interrogations et ses failles. De la science fiction old school qui est un vrai délice...

 

Et si vous aimez le space opera, ne manquez pas en numérique chez Actusf Le Volcryn de George R. R. Martin avec des protagonistes coincés dans un vaisseau à la recherche des extraterrestres. Un thriller spatial prenant et passionnant ! Vous avez également Cette Crédille qui nous ronge de Roland C.Wagner avec un héros qui doit trancher dans un conflit entre colons sur une lointaine planète. Un roman qui a en plus le mérite d’être drôle et savoureux.

 

Enfin pour terminer, ne manquez pas la nouvelle de Maïa Mazaurette dans notre catalogue : "Saturnales". C’est drôle, sexy et ça se passe dans l’espace....

 

Nick a lu Women in chains...

... Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il a aimé, si l'on en croit le début de son billet :

 

"(ça arrache le slip et c'est pas plus mal)

Thomas Day est un de mes auteurs français préférés, je ne m'en cache pas. Ce que j'aime chez lui : l'action, la violence et le sexe, le tout très cru, sans fard. Un style bref et concis, des univers variés.

Cette fois, je n'ai pas été surpris, j'avais déjà lu la nouvelle sortie dans le Bifrost (Nous sommes les violeurs) et celle concernant le Mexique (La Ville féminicide). Je savais que les sujets seraient trash. A part la dernière nouvelle du recueil un poil en dessous des autres, j'ai aimé les 4 autres nouvelles."

 

Le reste de sa chronique sur son blog.

Edito numérique n° 2

Où l'on reparle de nos anciens titres...

 

George R. R. Martin

 

George R. R. Martin est bien évidemment l'auteur de l'époustouflant Trône de fer. Mais c'est aussi un formidable noveliste et romancier. Lorsqu'il fait court, George R.R.Martin est aussi largement aussi bon que lorsqu'il fait long…

 

Nous avons le bonheur d'avoir édité deux courts romans et un recueil de nouvelles de George R. R. Martin. Trois ouvrages dans lesquelles il va du fantastique à la science fiction en passant par le fantastique et le polar… Autant dire qu'avec ces trois titres vous aurez une bonne palette de ce qu'il sait faire.

 

Le Volcryn est son premier roman. Il a reçu le prix Locus. George R. R. Martin nous emmène à la recherche de mystérieux extraterrestres avec une équipe bigarrée dans un vaisseau spatial. Mais rapidement les morts violentes se succèdent. Pourquoi ? Dans quel but ? Voilà un excellent thriller spatial dans lequel la tension monte progressivement. Avis aux cinéphiles, un film a été adapté dans les années 1980 à partir du Volcryn (sous le titre Nightflyer). Il vaut le coup d'œil, ne serait-ce que pour les aventures capillaires des héros…

 

Autre roman court, celui-ci récompensé par le World Fantasy Award, Skin Trade. Cette fois George R. R. Martin évolue dans le registre du polar. Dans une ville en état de délabrement avancé, une sombre histoire de meurtre provoque un vif émoi chez les deux protagonistes. Lui parce qu'il s'agit de sa petite amie. Elle parce que cela ressemble étrangement à la manière dont est mort son père quelques années plus tôt… Là aussi la tension est au rendez-vous avec en prime pas mal d'humour et une touche de fantastique… Un excellent roman, prenant et passionnant. De quoi veiller tard le soir…

 

Le troisième livre est un recueil de nouvelles. Dragon de Glace est composé de quatre nouvelles entre fantasy et fantastique. La nouvelle éponyme par exemple évoque une petite fille un peu différente et un dragon qui souffle du froid. Portrait de famille clôt le recueil d'une manière magistrale. Cette nouvelle inédite qui a eu le prix Nebula met en scène un écrivain qui a la surprise d'avoir la visite de ses personnages la nuit dans son salon. Un fantastique qui met le lecteur mal à l'aise tout en offrant une mise en abime du travail de l'écrivain. Du grand art !

 

 

Comme un automate dément reprogrammé à la mi-temps

 

Parmi les voix qui font entendre leurs différences depuis quelque temps dans le monde de l'Imaginaire, Laurent Queyssi est sans doute l'une des plus étonnantes et passionnantes. Comme un automate dément reprogrammé à la mi-temps rassemble ses nouvelles, de l'hommage à Philip K. Dick et à Fantomas, au space opera classique en passant par Hollywood et une guerre de scénaristes qui s'affrontent à Pacman ou à un récit d'univers parallèles intitulé Fuck city. Le titre est déjà tout un programme…

 

 

Thomas Day

 

Violentes, dérangeantes, drôles, sensuelles, rentre-dedans… Les nouvelles de Thomas Day sont un peu tout cela à la fois.

 

This is not America est un recueil de nouvelles avec trois récits en lien avec les États-Unis. On y parle d'extraterrestres, d'univers parallèle et de complot bien sûr. Women in chains traite lui des violences faites aux femmes. Mais loin d'être seulement dans le pathos, ses nouvelles sont aussi leurs réponses. Les coups pleuvent des deux côtés et certains héros et héroïnes vous poursuivront longtemps…

 

Thomas Day est un grand auteur. Ces recueils en sont la preuve.  

Edito numérique n° 1

Édito numérique : en mai, l’érotisme au pouvoir !
 
Faire de l’édition numérique, c’est jouir d’une grande liberté. Désormais, nous vous proposerons régulièrement des séries de nouvelles autour d’une même thématique. Et pour inaugurer cette affaire, voici une première sélection de cinq textes érotiques, issus pour la plupart de l’anthologie 69 publiée en papier par nos soins et qui ont reçu le renfort des « Autres », textes de Christian Vilà publié par les éditions Griffe d’encre dans l’anthologie Chasseurs de fantasmes (qu'on ne saurait que trop vous conseiller également).
 
Lorsque nous avons lancé l'idée de 69, nous l'avons fait sur le mode grosse rigolade. Une anthologie érotique, pensez donc ! Voilà de quoi s'amuser ! À notre grande surprise (mais elle était bonne), c'est que si nous avons eu des textes dans ce style, chaque auteur en a profité pour aller plus loin. Et rapidement nous nous sommes retrouvés avec des textes forts, profonds, riches et surprenants en plus d'être affriolant !
 
Les cinq nouvelles que nous vous proposons aujourd'hui illustrent bien cette diversité thématique et cette profondeur.
 
Avec « Saturnales », Maïa Mazaurette évoque un jeune couple venant expérimenter les joies du sexe dans un endroit dédié à ça dans l'espace. Outre l'aspect commercial des choses, il parle également de la normalisation des rapports amoureux, de leur planification, de ce qu'ils signifient entre ce garçon et cette fille qui viennent de se marier et font l'amour pour la première fois. C'est drôle, érotique donc et pertinent.
 
Mélanie Fazi et Charlotte Bousquet se sont aventurées de leur côté dans un mélange entre sensualité et art. L'héroïne de la première danse avec des automates et essaie de survivre après un deuil. Celle de la seconde est morte, tuée par un sculpteur dément.
 
Jean-Marc Ligny parle lui d'un trentenaire en perdition. Écrivain bloqué par la page blanche, seule l'évocation d'une superbe jeune femme illumine ses journées passées en solitaire dans l'appartement, coincé entre les tensions du matin et du soir avec sa petite amie.
 
Quant aux « Autres » de Christian Vilà, la chair a une destination très étonnante alors que son personnage principal est soumis aux examens d'extraterrestres. Un texte choc !
 
Nous sommes très heureux de vous proposer ces textes ! Amusez-vous, profitez-en autant que vous le voudrez... Et éloignez les enfants ! 

Women in chains sur la télé belge

Women in chains de Thomas Day est chroniqué dans l'émission Livrés à domicile de la RTBF (à partir de la 33e minute) :

 

"Thomas Day c'est déjà un auteur qui ne donne pas dans la dentelle puisque il part du principe qu'il faut choquer et avoir une écriture très agressive pour que le lecteur réfléchisse. Donc quand il se penche sur la maltraitance des femmes, autant vous dire que ce n'est pas à mettre entre toutes les mains. Par contre, on réfléchit bien." 

Trois avis pour Le Volcryn

On fait dans le groupé aujourd'hui... Voici trois nouveaux avis pour Le Volcryn de George R. R. Martin.

 

 

L'avis de Thom sur son blog :

 

"Le Volcryn confirme tout le bien que je pensais de George R. R. Martin. Le contexte de space-opéra est un très bon prétexte (ça marche aussi dans l'autre sens) à ce huit-clos anxiogène, on ne sait pas sur quels pieds danser, normale vu le manque de gravité me direz-vous. Par exemple, on ne s'attarde pas à connaitre le passé des personnages, on les prend comme ils sont et on regarde leurs interactions avec les autres membres d'équipages et leurs réactions faces aux avaries et problèmes présents. On ne s’ennuie pas, ça se lit vite, on passe un très bon moment et c'est bien ça le plus important." 

 

L'avis de Shaya A sur son blog :

"On est alors entraîné dans une sorte de thriller qui n'en est pas vraiment un, et qui y ressemble par ce côté angoissant. C'est avec grand plaisir que j'ai lu ce petit roman, et que j'ai découvert la fin, bien surprenante !" 

 

L'avis d'Anudar sur son blog :

"L'intrigue est prenante, et le livre se lit très bien : il s'agit d'un page-turner où la surprise finale vient à point, expliquant le singulier du titre, et qui mérite bien son prix Locus." 

Deux nouvelles critiques pour Women in chains

Deux nouvelles chroniques sur le recueil de Thomas Day, Women in chains.

 

L'avis de Phénix Web :

"Thomas Day s’attaque à un thème rude, sans faux-fuyant et moralisme déplacé, avec une écriture de qualité, dont l’efficacité est entière malgré sa rudesse, ce qui donne un très bon recueil." 

 

L'avis de Cédric Jeanneret sur son blog :

"Au final une réussite, même si certaines nouvelles sont plus fortes que d'autres." 

  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53