Actualités

Avis et concours pour Liavek

Nouvel avis pour Liavek de Megan Lindholm et Steven Brust, signé Stegg de Psychovision :

"(...) cette histoire qui se révèle être un drame plus qu'une nouvelle quête épique, un genre que les univers de l'imaginaire abordent rarement. (...) Ce recueil de nouvelles, bien que se suffisant largement à lui-même, donne envie d'en savoir plus et de lire d'autres nouvelles publiés dans ce monde, en espérant y croiser à nouveau Kaloo et Dashif. Et on notera également la couverture de Yana Moskaluk et ses dorures qui la font sortir de l'ordinaire." 

 

On en profite également pour vous signaler un concours sur le site emaginaire, permettant de remporter trois exemplaires de Liavek en numérique.

Opération spéciale Liavek

Joie ! Bonheur ! Nous avons reçu des cartes postales dédicacés par Megan Lindholm (aka Robin Hobb) et Steven Brust !

 

Elles seront jointes à toute commande de Liavek passée sur notre site Internet*, jusqu'à épuisement des stocks.

 

Ne tardez pas !

 

 

* pour les commandes passées avant réception des cartes, elles seront également envoyées.

Pluie de chroniques pour L'Evangile cannibale

Trois nouvelles chroniques pour L'Evangile cannibale de Fabien Clavel :

 

"Bref, un roman extrêmement efficace, très visuel, qui ne renouvellera pas le genre (mais est-ce vraiment encore possible ?), mais saura vous procurer un plaisir de lecture certain. Voire plus si vous êtes réceptif aux autres références, culturelles et religieuses, glissées par Fabien Clavel dans ces pages." 

 

 

"Matt Carois, plus de 90 ans, et plusieurs autres petits vieux, sortent de leur maison de retraite après une quarantaine pour découvrir un Paris vide infesté de zombies. Commence alors une sacré aventure ! Drôle, caustique, jouant avec les codes du genre, on passe un agréable moment de lecture ! Que demander de plus !" 

 

"Avec « L’évangile cannibale » Fabien Clavel signe un roman post-apo d’une grande originalité et qui n’hésite pas à malmener les codes du genre, le tout pour le plus grand bonheur du lecteur qui se laisse prendre au jeu avec enthousiasme. Paris, des zombies, des vieux, du gore, du cynisme… : un sacré cocktail que l’auteur a dosé à la perfection et auquel on voudrait bien encore goûter !" 

Trois pour le prix d'une

Trois nouveaux avis sur L'Evangile cannibale de Fabien Clavel :

 

"En bref et pour résumer, l'Evangile Cannibale est une Farce Zombiesque remplie d'humour noir qui oppose deux catégories de non-morts. Si on rit de bon cœur au départ, appréciant la répartie d'un vieux qui ferait passer Tatie Danièle pour un ange, tout finit par s'assombrir fortement et le roman se transforme bien vite en une œuvre d'horreur psychologique. Fabien Clavel maîtrise son texte parfaitement et nous procure une bien vive sensation de terreur très référencée et au questionnement sociologique et métaphorique bienvenue (et propre au genre). Une œuvre à lire donc mais qui ne plaira pas aux plus sensibles !" 

 

"Attention les yeux, cette critique va être dithyrambique ! Le pitch de base est très original, un groupe de vieux échappés d'un hospice se retrouve face à des zombies, c'est du jamais lu ! (...) Bref : un roman génial !" 

 

"Hilarant. Une histoire de vieillards grabataire s qui fuient des zombies en fauteuil roulant. A lire au second degré bien évidemment." 

Premier avis pour Liavek

Liavek de Megan Lindholm et Steven Brust sort demain ! Voici le premier avis, signé Elbakin.net :

 

"il s’agit d’une trouvaille qui mérite le coup d’œil (...) Une lecture appréciable."

Une dédicace de L'Evangile cannibale ?

A l'occasion du passage de Fabien Clavel dans la Salle 101 le 18 février, pour toute commande de L'Evangile cannibale passée aujourd'hui jusqu'au 17 février vous recevrez votre ouvrage dédicacé. 
 
Et si vous êtes sur Paris, n'hésitez pas à passer au Nul Bar ailleurs à 19 h (18 Rue de Cotte, 75012 Paris) pour assister à l'enregistrement de l'émission et acheter directement votre exemplaire ! 

Deux autres avis pour L'Evangile cannibale

Deux nouveaux avis pour L'Evangile cannibale de Fabien Clavel :

 

"Pour résumer, L’Évangile cannibale de Fabien Clavel chez ActuSF est un roman post-apocalyptique étonnant : partant d'une idée improbable, il est bien construit, prenant, parfois drôle, souvent noir et pessimiste. Son narrateur particulièrement détestable et son point de vue biaisé donnent tout son sel à cette histoire rapide à lire, moins à digérer. Tout à fait recommandable." 

 

"L'évangile cannibale a tout pour devenir un roman culte, que ce soit son côté road-movies du troisième âge en fauteuils roulants ou celle de zombies surgissant de nulle-part, mais aussi pour sa narration sans dentelle et forcément très orale ! Un étrange paradoxe que ce roman qui parvient donc à faire du neuf avec des créatures maintes-fois utilisés et une bande de vieillard en guise de héros. Fabien Clavel réussit donc très bien cette nouvelle oeuvre !" 

Concours pour L'Evangile cannibale (et première chronique !)

Le site My Zombie Culture organise un concours jusqu'au 12 février pour gagner deux exemplaires dédicacés de L'Evangile cannibale de Fabien Clavel. Toutes les infos sur leur site.

 

On en profite également pour signaler la chronique de Squeletor, toujours sur My Zombie Culture :

 

"L’évangile Cannibale est donc un roman qui se lit très vite et avec un certain plaisir tant nous sommes interpellés par les saloperies débitées par l’auteur tout au long de son ouvrage et tant l’histoire est, au travers de ses personnages, originale. Un livre zombie à ne pas mettre entre toutes les mains. Et probablement pas entre celles de votre mamie chérie." 

Utopiales 13 continue son chemin

Nouvelle chronique pour l'anthologie Utopiales 13 par Gromovar (son blog) qui a plus particulièrement aimé trois textes :

 

"Les fleurs de ma mère, d’Andréas Eschbach, est ce qu’on nommera un joli texte. (...) Emouvant.

 

Le Trois futurs de Ian McDonald est, comme son nom l’indique, un assemblage de trois textes (...). Déclinaisons intelligentes sur ses thèmes de prédilection, Ian McDonald y déploie la finesse dont il est capable.

 

La femme aux abeilles, de Thomas Day, est le seul texte de fantasy. Dur, âpre, violent, il est l’équivalent littéraire d’un bon western spaghetti. " 

George Martin sur Booknode

Plusieurs avis sur nos titres de George Martin sur le site communautaire Booknode.

 

L'avis de Sadess : "De très bonnes nouvelles avec un style toujours aussi concis et percutant. Petite mention pour Portrait de famille, cette nouvelle est une reprise d'un chant de noël de Dickens mais traitée d'une façon assez remarquable. Les apparitions ici sont avant tout liées au travail de l'écrivain et de sa position dans la vie et je dois dire que cette nouvelle si juste, traite du thème de l'écrivain avec brio. Martin prouve une fois encore sa maitrise de la narration mais aussi sa facilité à traiter des thèmes crus et percutants, délivrant une réflexion intéressante et glaçante." 

 

L'avis de Miney : "De bonnes nouvelles dans l'ensemble, en particulier "Portrait de famille" où G. R. R. Martin fait montre de tous ses talents d'écrivain. "L'homme en forme de poire" laisse un arrière-goût désagréable et oppressant, est très réussi." 

 

L'avis de Miney : "Un livre très sympathique, bien écrit comme on peut s'y attendre de George R. R. Martin, qui donne une vision intéressante des loups-garous. (...)"  

Premier avis sur Le Postapocalyptique

Un premier signé Bruno Peeters sur Phénix-Web pour Le Postapocalyptique :

 

"Les illustrations, très nombreuses et variées, ajoutent à l’intérêt que procure l’ouvrage." 

 

A noter que l'ouvrage sera remis en place en librairie au mois de mars (il n'est pour le moment trouvable que sur commande).

  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53