Actualités

Encore un avis pour Celui qui bave et qui glougloute

Une nouvelle chronique pour Celui qui bave et qui glougloute de Roland C. Wagner, signée Acr0 :

 

"Ce mélange entre la SF et le far west est étrange mais la sauce prend. Cet exercice de style est réussi puisque le côté loufoque prend le dessus tout du long. Le rythme acharné nous offre une fin très vite pliée." 

 

On en profite pour vous rappeler que ce titre est disponible en numérique et qu'une nouvelle est offerte pour tout achat d'un livre de Roland C. Wagner. Alors n'hésitez plus !

De nouveaux titres en numérique !

Qui dit début de mois dit sortie... numérique !

 

Et en mars nous faisons d'une pierre quatre coups avec :

 

- Le Volcryn de George R. R. Martin

- Dragon de glace de George R. R. Martin

- Skin Trade de George R. R. Martin

- et la nouvelle "Poissons rouges" d'Eric Holstein, qui inaugure notre série d'eBooks (et eNouvelles) qui paraîtront uniquement en numérique.

 

 

Bonne lecture !

Une nouvelle critique pour Skin Trade

Skin Trade de George R. R. Martin n'en finit plus de convaincre les lecteurs. Cette fois, c'est au tour d'Ubik de s'être laissé prendre à l'histoire.

 

"Skin Trade témoigne du talent de raconteur d'histoire de l'écrivain américain. Celui-ci accouche d'une histoire très convaincante, dont l'atmosphère et le rythme captent d'entrée de jeu l'attention. À vrai dire, on est littéralement happé par l'enquête conjointe de Randi et de Willie, ne relâchant le bouquin qu'au terme d'un dénouement astucieux, assené après un crescendo éprouvant." 

L'Affaire du Rochile refait parler de lui !

Alors que l'intégrale d'Omale est attendue pour la fin de l'année chez Lunes d'Encre, Vinze s'est replongé dans L'Affaire du Rochile de Laurent Genefort, une novella se déroulant dans le même univers. On ne peut que vous inviter à faire de même ;)

 

"Beaucoup d'éléments pour un très court roman, mais Laurent Genefort réussit à tout mélanger dans les bonnes proportions, la forme étant parfaitement adaptée au fond. Une histoire courte qui réussit à tenir en haleine grâce à une intrigue rythmée qui ne s'embarrasse pas de superflue."

Skin Trade continue de faire parler de lui

Un de plus conquis ! L'avis de Deuskin de Mythologica.net sur Skin Trade de George R. R. Martin :

 

"Skin Trade est une pure merveille de thriller fantastique : des loups-garous, des meurtres, du danger… Bref, une fois de plus Georges R.R. Martin fait preuve d’une impressionnante maîtrise de son scénario, de son style… (...) Entrez dans cette inquiétante histoire de meurtres sanglants, vous en ressortirez différents…" 

Nouvel avis pour Skin Trade

Un nouvel avis pour Skin Trade de George R. R. Martin, cette fois de Razheem L'insensé sur le forum d'Actusf :

 

"Avec son sens de l'écriture déjà bien affûté à l'époque, fluide et maîtrisé à l'image de son intrigue qu'il développe précautionneusement d'abord pour installer son histoire et qui s'emballe de plus en plus au gré des révélations et rebondissements, la novella captive rapidement. En vrai page turner, Skin Trade entraîne le lecteur dans une enquête teintée de fantastique, les clichés sur les lycanthropes en moins (clichés dont s'amuse beaucoup un certain personnage), et forte en personnages attachants, ne dérogeant pas aux habitudes de l'auteur. Un vrai bon moment de lecture." 

Premiers avis pour Comme un automate dément

Deux premiers avis pour Comme un automate dément reprogrammé à la mi-temps de Laurent Quessi.

 

Le recueil est coup de coeur la Fnac Boulogne et voici ce que la librairie en dit :

 

"Etonnant petit recueil de nouvelles de SF plein d'imagination et de bonnes idées. Idéal pour s'évader en douceur au fil du quotidien et vous plonger dans un monde pas si éloigné de celui que nous connaissons." 

 

Et l'avis de Nicolas Soffray de la Yozone

"(...) il est très agréable de disposer enfin des nouvelles de Laurent Queyssi en un même volume. Le mieux sera de le savourer lentement, de laisser reposer chaque nouvelle avant, certainement d’y revenir."  

Une nouvelle chronique pour Celui qui bave et qui glougloute

Guillaume le Traqueur Stellaire nous fait part de son avis sur Celui qui bave et qui glougloute de Roland C. Wagner :

 

"Car qu’importe si l’histoire part allègrement dans un dénouement des plus loufoques, cet hommage improbable regorge de références à l’imaginaire du western populaire et aux légendes de Providence. Un régal à lire pour se détendre, et justement, se poiler un bon coup." 

 

 

Et n'oubliez pas, le titre est également disponible au format numérique !

Nouvel avis pour Le Serpent d'angoisse

Guillaume du Traqueur Stellaire a aimé le Serpent d'angoisse de Roland C. Wagner et il le dit !

 

"Encore une fois, ActuSF sait taper juste en publiant un roman court et efficace, accrocheur et idéal pour découvrir l’univers d’un auteur particulier de science-fiction. Et même pour ceux qui comme moi sont déjà familiers avec la plume de Roland Wagner, le plaisir est au rendez-vous. Car le Serpent d’Angoisse (1985 pour sa première parution semi-pro) préfigure déjà les grands titres à venir de l’auteur – aussi bien dans l’imaginaire qu’en terme de style narratif – même si le texte publié dans cette réédition a été retravaillé à plusieurs reprises. A lire, absolument."

 

Et n'oubliez pas, ce titre est également disponible en numérique à petit prix !

Premier avis pour Skin Trade !

Skin Trade n'est pas encore sorti en librairie mais, grâce aux pré-commandes, le premier avis vient de tomber. Il est signé Gromovar du le bog Quoi de neuf sur ma pile.

 

"Enquête, mystère, action, rythme échevelé (n’ayons peur de rien), personnages intéressants, "Skin Trade" est d’une lecture très agréable, et rappelle en ramassé les réflexions sur la nature des communautés et leur coexistence brillamment développées dans Riverdream. Au bout de l'intrigue, la novella se termine enfin par une chute ironique et futée. Pour ma part, je suis preneur du tout." 

Un avis pour l'anthologie des Utopiales 11

 

Nouvel avis pour notre anthlogie des Utopiales 11, cette fois par Nébal sur son blog.

 

"Finalement, le meilleur texte eud’ chez nous se révèle être « Pragmata » de David Calvo. Pourtant, le moins qu’on puisse dire est que cette tranche de vie toute de procrastination, branlettes et bédos m’a laissé perplexe : moi y’en a pas trop voir où l’auteur vouloir en venir (c’est pas la première fois, avec lui)… Mais c’est formellement irréprochable, et ça marche, indéniablement.

 

Au final, nous avons donc une moitié de textes tout à fait convaincants, surtout en provenance de l’estranger (...)."

Nouvel avis pour Celui qui bave et qui glougloute

Un nouvel avis pour Celui qui bave et qui glougloute de Roland C. Wagner. Il est signé Vinze :

 

"En définitive, Celui qui bave et qui glougloute est un excellent roman d'aventure de série B (et pour moi « série B » est loin d'être péjoratif). Très court (il est possible de le lire d'une traite), mais c'est peut-être pour ça que l'on ne s'ennuie pas un instant en le lisant. Il a finalement les défauts et les qualités d'une bonne série B : de l'action et du suspense, sans trop se soucier de la vraisemblance. Sans compter une dose d'humour et de références dont je n'ai probablement vu que la partie émergée de l'iceberg."

Utopiales 11 : nouvel avis

Décidément, que de chroniques sur notre anthologie des Utopiales 11 ! Cette fois, c'est au tour d'Illman d'If is Dead :

 

"Mine de rien au final on se retrouve avec un bouquin qui vaut le coup d’œil. Si je regrette le manque de cohérence de l’ensemble, il serait dommage de passer à coté de certaines des nouvelles contenues dans ce recueil." 

  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53