Actualités

Parution : Anthologie en hommage à Jack Vance

Nous sommes fiers de vous annoncer que nous avons acquis les droits de l'anthologie en hommage à la Terre mourante de Jack Vance, Songs of the Dying Earth.

Le livre étant énorme, nous allons le découper en trois. Le premier volume est prévu pour le premier semestre 2013.

 

Sommaire (avec de grands noms !)

 

"Thank you, Mr. Vance" by Dean R. Koontz 
"Preface" by Jack Vance 
 
"The True Vintage of Erzuine Thale" by Robert Silverberg 
"Grolion of Almery" by Matthew Hughes 
"The Copsy Door" by Terry Dowling 
"Caulk the Witch-chaser" by Liz Williams 
"Inescapable" by Mike Resnick 
"Abrizonde" by Walter Jon Williams 
"The Traditions of Karzh" by Paula Volsky 
"The Final Quest of the Wizard Sarnod" by Jeff VanderMeer 
"The Green Bird" by Kage Baker 
"The Last Golden Thread" by Phyllis Eisenstein 
"An Incident in Uskvosk" by Elizabeth Moon 
"Sylgarmo's Proclamation" by Lucius Shepard 
"The Lamentably Comical Tragedy (or The Laughingly Tragic Comedy) of Lixal Laqavee" by Tad Williams 
"Guyal the Curator" by John C. Wright 
"The Good Magician" by Glen Cook 
"The Return of the Fire Witch" by Elizabeth Hand 
"The Collegeum of Mauge" by Byron Tetrick 
"Evillo the Uncunning" by Tanith Lee 
"The Guiding Nose of Ulfänt Banderōz" by Dan Simmons 
"Frogskin Cap" by Howard Waldrop 
"A Night at the Tarn House" by George R. R. Martin 
"An Invocation of Incuriosity" by Neil Gaiman 

Chronique Cette Crédile qui nous ronge

On reparle de Cette Crédille qui nous ronge de Roland C. Wagner avec Stegg de Psychovision.net :

 

"Une réussite donc où on retrouve une grande partie de ce qui fait le charme des romans de Wagner, une plume drôle sans être humoristique, un personnage principal sympathique, une vision anticipatrice du monde avec un brin de science qui rend le tout incroyablement crédible et surtout un pacifisme unique dans la littérature, rejetant toutes forme de violence ou de haine afin de promettre un monde nouveau. (...) Ce roman sympathique constitue en tout cas une bonne porte d'entrée dans son univers (...).

This is not America : le retour

On reparle de This is not America de Thomas Day sur le blog If is dead et la chronique d'Illman :

 

"Au final, on ne s’ennuie pas une seule seconde en lisant This is not America et ses quelques 121 pages très vites dévorées, l’on y prend surtout grand plaisir. Si vous êtes réceptif aux histoires démentielles et à un degré d’uchronie léger, ce livre doit faire partie de vos lectures."

 

Pour rappel, le recueil est également disponible en numérique pour 2.99 € !

Deux de plus pour D'une Rive à l'autre

 

Deux autres chroniques pour le recueil de Mathieu Gaborit, D'Une Rive à l'autre, a signaler aujourd'hui.

 

D'abord, celle de Mina :

"Pour conclure, "D'une rive à l'autre" est un recueil de nouvelles qui mélange à merveille les genres et propose un tour d'horizon du, voire des, talent(s) de Mathieu Gaborit. J'ai beaucoup aimé mais j'avoue que je garde une préférence pour ses nouvelles écrites à fleur de peau, plutôt que celles qui sont cadrés et se rapprochent de la fantasy 'à l'ancienne'." 

 

Et ensuite celle de Phenix Web :

"Mathieu Gaborit a une imagination débordante qui lui permet de créer des récits étonnants (...). Une belle façon de découvrir un auteur français incontournable." 

 

N'oubliez pas, le recueil est désormais disponible en numérique !

Les parutions de la rentrée

Cinq titres sortiront d'ici à la fin l'année 2012. Voici le planning :

 

Début octobre : 
Guide de survie en territoire ado, suggestions de lectures young adult par Laura Vitali. 
 
 
Mi-octobre : 
L'une rêve, l'autre pas de Nancy Kress (Prix Asimov's, Huo, Nebula, Science Fiction Chronicle et GPI) 
Le Dernier Rêve d'Orphée de Robert Silverberg (Inédit) 
 
 
Novembre : 
L'Opéra de Shaya de Sylvie Lainé (novella inédite)
Utopiales 2012, l'anthologie officielle du festival
 
 
Et ce, sans comper notre volet numérique, qui comprendra comme au premier semestre des titres de notre fonds ainsi que des textes d'autres éditeurs ou même carrément inédits.
 
 
Mais cette fin d'année devrait vous réserver également d'autres surprises... Rendez-vous dans les prochaines semaines !

Nouvelle chronique pour Dragon de glace

Alice de Biblioterrier a lu le recueil Dragon de glace de George R. R. Martin et a particulièrement aimé la nouvelle "L'Homme en forme de poire" :

 

"La nouvelle est relativement angoissante, et les scènes de fin sont magistrales et écrites avec brio. La meilleure nouvelle du recueil à mes yeux.

En bref[,] un recueil qui en apprend plus sur l'auteur et sa capacité à manier plusieurs registres avec une facilité déconcertante." 

Trois chroniques pour D'une Rive à l'autre

Trois premières chroniques pour le recueil de Mathieu Gaborit, D'une Rive à l'autre.

 

La première chez Elbakin.net :

"D’une Rive à l’Autre est un recueil qui comblera à la fois les connaisseurs de l’œuvre de Mathieu Gaborit et les novices. En effet, si les lecteurs aguerris découvriront d’autres facettes de mondes connus, D’une Rive à l’Autre est suffisamment riche et éclectique pour piquer la curiosité des lecteurs séduits par la plume de l’auteur et leur donner envie de découvrir, entre autres, Les Chroniques des Féals, Les Chroniques des Crépusculaires ou bien encore Confessions d’un automate mangeur d’opium."

 

La deuxième est signée wilhelmina sur Babelio :

"Pour conclure, "D'Une Rive à l'autre" est un recueil de nouvelles qui mélange à merveille les genres et propose un tour d'horizon du, voire des, talent(s) de MathieuGaborit. J'ai beaucoup aimé mais j'avoue que je garde une préférence pour ses nouvelles écrites à fleur de peau, plutôt que celles qui sont cadrés et se rapprochent de la fantasy 'à l'ancienne'."

 

Et la troisième Talentus sur Amazon :

"Un bon petit recueil de nouvelles de Mathieu Gaborit, dont malheureusement beaucoup ne sont pas inédites. C'est l'occasion de redécouvrir toute la richesse des univers de cet auteur de génie. Mathieu Gaborit nous montre une nouvelle fois qu'il est un formidable raconteur d'histoires et nous entraîne dans des histoires aux styles très différents, surprenantes et toujours passionantes. Ce recueil est une bonne façon de découvrir l'auteur pour les novices ou d'approfondir ses univers fétiches pour les plus connaisseurs (Crépusculaires, Féals...)."

 

A noter que le recueil est désormais disponible en numérique pour la somme de 4.99 € !

 

Une de plus pour Skin Trade

Bien que le titre soit paru au mois de février, on continue de voir fleurir sur le net des avis sur Skin Trade, notre dernier titre de George R. R. Martin. Aujourd'hui, c'est au tour de DabYo sur If is dead :

 

 "Au final, Skin Trade est certes vendu à un prix élevé compte tenu du petit nombre de pages, mais la qualité est plus qu’au rendez-vous et le compense largement. Martin arrive à garder le suspens jusqu’aux dernières pages de ce mélange de Policier, d’Horreur et d’Urban Fantasy, tenant son lecteur en haleine jusqu’au dénouement, à la limite de la frustration de quitter si vite un univers si passionnant. D’un bien meilleur niveau que Le Volcryn, Skin Trade se lit d’une traite, ne faiblit d’aucun temps mort et n’a pris aucune ride. On en veut encore." 

On a retrouvé le Voyageur solitaire

On vient de retrouver huit exemplaires du Voyageur solitaire de Jean-Marc Ligny, premier tome de ses Chroniques des nouveaux monde et épuisé depuis un petit bout de temps maintenant. Huit exemplaires et pas un de plus ! N'attendez plus, il n'y en aura pas pour tout le monde...

 

(A noter que le titre est également disponible en version numérique pour moins de 3 €.)

Baroudeur refait parler de lui

Daidin revient sur Baroudeur, de Jack Vance.

 

"Deux histoires se détachent selon moi (...) surtout « Le Papillon de Lune » qui est l’une des meilleures nouvelles de SF-Fantasy que j’aie lu et qui vaut à elle seule la peine d’acheter ce recueil." 

Nouvel avis pour Le Volcryn

Xapur nous fait part de son avis sur le court roman de George R. R. Martin, Le Volcryn :

 

"On s’éloigne alors d’un pâle amalgame de 2001, d’Alien et de 10 Petits Nègres, pour s’orienter vers une histoire plus originale et moins convenue. Au final, même s’il ne s’agit pas d’un récit majeur de GRR Martin, le Volcryn demeure un court roman plutôt bien mené, qui plus est, au format agréable des parutions ActuSF." 

Où l'on parle d'H.P.L.

Roland Wagner nous a tragiquement quitté le 5 août dernier... Cachou, sur son blog, lui rend hommage avec la lecture d'H.P.L, le tout premier livre publié par les éditions Actusf.

 

"H.P.L. (1890-1991) est une nouvelle amusante et malicieuse qui ravira surtout les amateurs du genre en général ou de l'auteur en particulier." 

Thomas Day revient sur Women in chains

Thomas Day revient longuement sur son recueil de nouvelles, Women in chains, sur le blog d'Unwalkers.

 

Petit extrait :

 

"4 Je ne vais pas revenir sur chaque nouvelles, vous êtes assez explicites en fin de livres, juste un petit truc, pourquoi une telle délocalisation de la violence. Avec des nouvelles, pourquoi pas tout concentrer dans un seul roman ? 

 
Ecrire un roman sur le sujet ne m’intéressait pas. 
 
Me cantonner à la France ou un autre pays ne m’intéressait pas non plus. 
 
Je voulais que ça crépite ; pas un truc long, localisé, profond, comme une chute libre dans un puits. 
 
Je pourrais presque faire un director’s cut du recueil avec un texte supplémentaire sur les femmes chinoises qu’on avorte de force dans les 7,8 et 9e de grossesse et qui se font prendre en photo avec leurs fœtus mort. Le sujet des violences faites aux femmes est sans fonds, mais de là à y revenir tout de suite, je crois pas. 
 
(Ce bouquin m’a épuisé, je n’ai toujours pas réécrit depuis que j’ai mis un point final à « Poings de suture » il y a un an). 
 
Par contre, le sujet que je m’étais toujours interdit d’aborder, la pédophilie, parce qu’il me semblait tellement délicat et déjà traité à toutes les sauces, est au centre d’un de mes prochains textes (sans doute un court roman). 
 
Je ne sors pas de la violence, ça m’est impossible."

Women in chains, coup de coeur de la Fnac !

Women in chains de Thomas Day est coup de coeur de la Fnac Boulogne

 

"Ce nouveau recueil de nouvelles que nous propose Actusf est un indispensable s'il on aime ce format d'écriture et la science-fiction. Thomas Day, monument du genre construit cinq nouvelles sur la thématique des femmes et de la violence. Crue, efficace, parfois même enrichissant, une vraie réussite du genre." 

Le Guide Dick continue de faire parler de lui

 

Deux nouveaux avis pour Le Petit Guide à trimbaler de Philip K. Dick d'Etienne Bariller.

 

On commence par le papier élogieux de Pierre-Paul Durastanti dans Bifrost 67 :

 

"Philip Kindred Dick nous a quittés il y a trente ans; Il a laissé une oeuvre abondante (romans, nouvelles, non-fiction) qui a d'ailleurs encore grandi dans l'intervalle, avec la publication de tous ses romans de littérature générale restés inédits, de deux romans de SF posthumes, de quelques nouvelles retrouvées, et, tout récemment, du premier volume d'une sélection conséquente du journal, dit "l'Exégèse", qu'il a tenu durant la dernière décennie de sa vie pour essayer de comprendre certains événements de sa vie personnelle (cette dernière parution est d'ailleurs en cours de traduction).

Ce foisonnement textuel, cette vie paradoxale, Etienne Barillier parvient à en tracer un portrait-puzzle dont la maestria laisse un peu pantois.

Son petit guide est redoutable d’efficacité. Organisé en plusieurs parties (les livres, la biographie, les adaptations, les études, etc.) elle-même chapitrées, entrecoupé de séries de questions/réponses sur des points précis (le bonhomme, "l'Exégèse"...), doté d'un regard critique au point de proposer une sélection des meilleurs romans et nouvelles, proposant une fiche sur tous les bouquins - même les manuscrits perdus, même l'ultime roman resté à l'état de synopsis - respectueux et ludick ludique, non seulement il constitue la porte d'entrée idéale pour qui voudrait s'informer en détail sur le sujet sans y connaître quoi que ce soit a priori, mais il réussit même à apprendre quelques trucs à de vieux singes qui croyaient vraiment tout savoir de leur écrivain préféré. (Comprendre : moi, par exemple.)

La couverture est superbe. Le prix dérisoire. 

Une telle perfection est suspecte au fond. Espérons que la bistouille viendra mettre un peu d'entropie dans cette belle mécanique. En attendant si PKD vous intéresse un tant soit peu, ne cherchez pas plus loin." 

 

Le guide est également coup de coeur de la Fnac de Reims :

"Evitant les écueils du trop ou du trop peu, ce petit ouvrage est une mine d'or pour qui veut trouver son chemin dans l'oeuvre labyrinthique du cultissime écrivain américain. Pertinant, synthétique, indispensable." 

Espaces insécables : nouvel avis

 

Sylvie Lainé conquiert un nouveau lecteur avec son recueil Espace insécables : il s'agit de Xapur :

 

"Sylvie Lainé, en quelques pages, arrive à chaque fois à planter un décor cohérent, qui sert de toile de fond à ses histoires. Partant de thèmes classiques de la SF, elle les détourne pour s’intéresser aux interactions entre ses personnages. Amour, déception, rencontre ou séparation, sont ainsi au coeur de ces nouvelles dans lesquelles il faut, volontairement ou pas, faire un choix.

Un auteur que j’ai pris plaisir à découvrir, et un recueil très agréable à lire." 

Numérique : un recueil de Timothée Rey

Vient d'être mis en ligne, un court recueil de trois nouvelles fantastiques de Timothée Rey, La Providence du reclus.

 

“Lundi 23 octobre 2006. 10 h 48. J’ai affreusement peur. Je n’ose parler à personne, chez moi, de ce que je crois avoir découvert hier dans cette maison du vieil Annecy… Je dois pourtant en avoir le cœur net. C’est sans doute de la folie, mais je vais y retourner.”
 
Il se passe des choses étranges dans les Alpes. À Annecy, un homme découvre l’indicible dans une vieille maison. Un peu plus loin dans les montagnes, une légende horrifie un petit garçon. Enfin Nicolas, le héros de « Trente-six, dix-neuf », enquête sur les croyances d’un petit village... À lui aussi l’enfer est promis...
 
Auteur remarqué des recueils Dans la Forêt des astres et Des Nouvelles du Tibbar aux éditions des Moutons électriques, mais aussi de Caviardages à la Clef d’Argent, Timothée Rey s’est fait une spécialité des nouvelles. Avec La Providence du reclus, il nous offre trois nouvelles dans la plus pure tradition du fantastique. L’ombre de Lovecraft n’est jamais loin...

  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53