Actualités

[Sortie] L'art de la science-fiction

L'Art de la science-fiction, le sixième volume dans notre collection "Les Collections de la Maison d'Ailleurs", en partenariat avec le musée de la science-fiction d'Yverdon-les-Bains, est désormais disponible en librairie.

 

 

L’art de la science-fiction réfléchit à l’aide de nombreux exemples à la dimension esthétique de cette pratique narrative afin de montrer, d’une part, que celle-ci est avant tout un art du langage (textuel ou iconique) qui, d’autre part, est en mesure de créer une langue, c’est-à-dire de proposer une alternative à notre utilisation quotidienne du langage. La thèse sous-jacente à ce volume est de rappeler que l’art a toujours été une manière d’offrir à la condition humaine des « images » pour lui permettre de se penser et, par extension, de se réinventer. La science-fiction possède une ambition similaire dans le sens où ses récits (littéraires ou filmiques) sont avant tout l’articulation d’un « lexique » — cristallisé autour de la conjecture — et d’une « grammaire » (le scénario) qui, lorsque cette articulation est novatrice, nous invite à mieux saisir l’aliénation subie par notre identité dans un monde industriel et technoscientifique.

 

« Les Collections de la Maison d’Ailleurs » est une série d’ouvrages qui réfléchissent aux thématiques phares de la science-fiction, tout en s’appuyant, à chaque fois, sur le fonds patrimonial du seul musée européen dédié à la « Culture SF ». Cette série a également pour vocation de montrer comment la science-fiction cherche à cerner ce que signifie être « humain » à l’heure des sciences et des technologies.

Le Club des punks contre l'apocalypse zombie, "original et délirant"

On continue de parler du Club des punks contre l'apocalypse zombie, le nouveau roman de Karim Berrouka, à peine quelques jours après sa sortie :

 

"[L]aissez-vous tenter par ce roman, original et délirant, irrévérencieux et revendicatif, sur lequel flotte fièrement le drapeau noir." 

 

"Le récit démarre fort, se révélant énergique et surtout offre un pur délire qui nous fait sourire régulièrement, voir même rire. Les personnages sortent clairement des carcans de ce genre de récit, mais surtout l’auteur offre des personnages humains, loin des caricatures et de l’image que peut se faire le grand public des punks ce qui les rend attachants." 

 

"Voici un livre fun qui ne se prend pas au sérieux tout en arrivant à nous faire réfléchir." 

 

L'Héritière continue de plaire

De nouvelles lectrices conquises par L'Héritière de Jeanne-A Debats :

 

"De l’originalité dans la réutilisation des créatures qui pourtant auraient tendance à ne plus surprendre, une galerie de personnages riches en couleurs et en nuances, un univers fourni et un humour présent dans quasiment chacune des pages, je ne peux que vous conseiller L’Héritière (si tant est que vous n’ayez pas peur des fantômes)." 

 

"Pour ceux qui aiment la littérature fantastique, les vamps, les garous... c'est super ! Vraiment ! Avec un ton adulte, un univers qui rend sa magie et son histoire à Paris." 

 

"Des enquêtes dans l'alter-monde (monde des surnaturels) bien ficelés, et surtout un ballade dans Paris et ses catacombes, l'auteur nous offre une réelle visite guidée !" 

 

L'Infernale Comédie, "une œuvre puissante"

On continue de parler de la réédition de L'Infernale Comédie de Mike Resnick :

 

"Mike Resnick essaye toujours de ne pas tomber dans la facilité « les méchants contre les gentils », les pourris sont des deux côtés, c’est ce qui donne un équilibre réaliste à l’ensemble. (...) Pourtant la lecture est prenante ! On dévore le livre, l’injustice que vivaient tous ces peuples colonisés prend aux tripes, révolte, et émeut. (...) C’est aussi passionnant que révoltant de découvrir l’histoire coloniale africaine à travers ces récits, qui du coup se rapprochent du roman historique si on fait abstraction des aliens, des vaisseaux et des pistolets soniques." 

 

"Au final, tant pis pour le trip intersidéral prévu, Mike Resnick s'impose comme un fabuleux chroniqueur historique et c'est d'une traite que s'avalent ces trois volumes de "L'infernale Comédie". (...) [U]ne œuvre puissante" 

 

"L’Infernale Comédie dans cette nouvelle édition est donc un indispensable pour tous les amateurs de science-fiction. Récit étonnant, poussant à la réflexion et invitant au voyage j’ai été proprement conquis, alors même que je ne suis pas grand amateur de SF." 

 

Et jusqu'au 6 juin, la version numérique est à 7.99 € au lieu de 15.99 € !

[Sortie] Le Club des punks contre l'apocalypse zombie

C'est aujourd'hui que sort le nouveau roman de Karim Berrouka, Le Club des punks contre l'apocalypse zombie.

 

Paris n’est plus que ruines. 
Et le prix de la cervelle fraîche s’envole. 
Heureusement, il reste des punks. 
Et des bières. 
Et des acides. 
Et un groupe électrogène pour jouer du Discharge. 
Le Club des punks va pouvoir survivre à l’Apocalypse. 
Enfin, si en plus des zombies, les gros cons n’étaient pas aussi de sortie... 
 
Il est grand temps que l’anarchie remette de l’ordre dans le chaos ! 
 
Politiquement incorrect, taché de bière et de Lutte finale, Le Club des punks contre l’apocalypse zombie est un condensé d’humour salutaire.
 
 
Disponible en papier et en numérique.
 
 
Si vous êtes sur Paris le 6 mai, RDV dès 19 h au Pitch Me pour fêter la sortie comme il se doit ! Plus d'infos.
 
Et sinon, notre opération précommande/dédicace continue jusqu'au 6 mai, où que vous soyez en France et dans le monde !

Promo numérique de mai : imaginaires exotiques !

Du 3 mai au 6 juin, nouvelle promotion numérique, cette fois sur la thématique "Imaginaires exotiques" ! Quatre titres sont à -50 % durant cette période, une intégrale, deux recueils de nouvelles et un essai :

 

Au fil du temps, "un excellent moment de lecture"

On reparle d'Au fil du temps de George R. R. Martin alors que le recueil vient de sortir en poche :

 

  • Pierre-Paul Durastanti dans Bifrost n° 82 :

"La renommée mondiale de l’auteur du Trône de fer nous vaut une abondance de traductions, y compris des nouvelles qui forment un des pans les plus brillants de son œuvre. S’il n’est pas le meilleur, ce recueil conçu avec astuce (il débute et finit par deux versions du même récit à plus de quinze ans d’écart, ce qui souligne les progrès accomplis) comporte la novella « Variantes douteuses », chef d’œuvre qui mêle l’une des marottes de l’auteur, les échecs, à un thème qu’il utilise peu, le voyage temporel, et « Une affaire périphérique », excellent space-op comme il sait les concocter, parmi d’autres textes toujours au minimum intéressants. Chapeau." 

 

"Ce recueil est un excellent moment de lecture, permettant de découvrir aussi bien les différentes possibilités de son auteur que son évolution en tant qu’écrivain, de se rappeler qu’il est autant capable de créer des univers désenchantés qu’un brin optimiste, de faire de la politique que d’offrir un divertissement sympathique. Une occasion donc de découvrir la partie immergée de l’iceberg à ceux qui ne l’ont pas encore aperçus." 

 

Première chronique pour Le Club des punks contre l'apocalypse zombie

Le livre ne sort que dans une semaine mais le premier avis pour Le Club des punks contre l'apocalypse zombie de Karim Berrouka est tombé et il est signé L'ours inculte (son blog) :

 

"Finalement plus punk que zombie, Le club des punks contre l’apocalypse zombie de Karim Berrouka est un roman délirant, jouissif, qui ne se prend pas au sérieux mais nous dit quand même quelque chose. Parce que pour parler de la société, quoi de mieux que lui ravager la gueule et montrer ses entrailles qui puent ?" 

 

Et toujours pour toute commande passée avant le 6 mai, recevez votre exemplaire dédicacé.

Royaume de vent et de colères, "un excellent roman"

Un an après sa parution, Royaume de vent et de colères de Jean-Laurent Del Socorro continue de séduire ses lecteurs :

 

"En somme, un excellent roman à lire d'urgence et un auteur à suivre." 

 

"Ce roman est franchement très sympathique à lire, et, pour ma part, c’est avec plaisir que je continuerai à suivre Jean Laurent Del Scorro dans ses prochaines aventures livresques !" 

 

 

On reparle d'Utopiales 15

Alors que nous commençons les préparatifs du cru 2016, des nouvelles d'Utopiales 15 :

 

  • Hervé Lagoguey dans SF Mag :

"La diversité et la qualité sont au rendez-vous de ce nouvel opus des Utopiales , qui vient à point nommé pour nous montrer que la SF peut avoir encore de beaux jours devant elle." 

 

"Au final, un bon cru que cette anthologie 2015 qui rassemble une majorité de bons textes sur un sujet intéressant, et me permet de découvrir plusieurs auteurs." 

 

"Globalement, cette anthologie est plutôt intéressante et m’a fait découvrir quelques plumes intéressantes, et des textes touchants" 

 

Alouettes, "un ravissement d’un bout à l’autre"

A peine deux semaines depuis la sortie d'Alouettes de Jeanne-A Debats et les avis continuent de pleuvoir :

 

"On retrouve rapidement le souffle du premier opus dans cette suite tout aussi recommandable, qui voit l’univers se diversifier, et le récit mâtiner toujours avec autant de verve humour, Histoire et romance, sans que jamais l’un ne prenne le pas sur l’autre. Un équilibre particulièrement savoureux." 

 

"Un deuxième tome plus qu’à la hauteur dans lequel l’auteur tente un pari plutôt osé mais finalement payant. On s’amuse beaucoup au cours de cette lecture que je ne peux que vous conseiller si vous voulez passer un agréable moment de détente." 

 

"La lecture d'Alouettes s'est avérée extrêmement plaisante, que ce soit au niveau de l'humour (j'ai vraiment beaucoup ri), qu'au niveau de la qualité de l'écriture (avec une richesse de références), ou encore de l'histoire qui est vraiment bien construite et très prenante (on ne s'ennuie pas, et le rythme enlevé ne se fait pas au dépend de la richesse de l'histoire). Un tome 2 qui dépasse largement le 1, vivement le 3 ! En bref : je me suis régalée !" 

 

"Jeanne-A Debats nous a concocté une intrigue audacieuse et loufoque, tissée avec autant de soin que d’intelligence. (...) Alouettes est encore meilleur que L’Héritière. Ce roman drôle, irrévérencieux et sortant des sentiers battus a été un ravissement d’un bout à l’autre. (...) Et maintenant, j’ai le blues de la dernière page… Vivement la suite !" 

 

"Ce n'est pas le premier livre de Jeanne-A. Debats que je lis, mais je crois que c'est celui, et de loin, dans lequel je me suis le plus bidonné, quasiment d'un bout à l'autre. Les personnages, les situations, les dialogues, la narration, tout se conjugue dans un foisonnement d'idées qui font mouche (après cette lecture, vous ne verrez sans doute plus les nombres premiers du même oeil...)." 

 

"Un second tome très réussi avec une intrigue originale qui mêle avancée technologique, suspens et créatures surnaturelles. On commence à bien connaître les personnages du premier opus avec un certain attachement pour la franchise d'Angèle, le flegme de Geraud ou la "folie" de Zalia. J'ai apprécié l'ambiance assez sombre de ce récit et surtout sa richesse sans limite." 

 

"L’humour se révèle très présent et offre ainsi un vernis de légèreté qui apporte un véritable plus à l’ensemble avec des scènes comiques au possible. La plume de l’auteur est fluide, entrainante et subtile ce qui fait que le lecteur tourne les pages avec plaisir et sans jamais s’ennuyer." 

 

On reparle de La Voix du feu

Les dernières recensions sur La Voix du feu d'Alan Moore :

 

  • Pierre-Paul Durastanti dans Bifrost n° 79 :

"Un avertissement préalable : il faut survivre au premier récit. « En arrière de colline, loin vers soleil-descend, est ciel devenir pareil à feu, et est moi, souffle tout dur, venir en haut sur chemin de lui, où est herbe froide sur pieds de moi et mouiller eux. » Et ainsi de suite sur plus de cinquante pages ! Un aveu subséquent : j’ai craqué. Le reste, qui met en scène une histoire hallucinée de Northampton, se révèle un bijou d’originalité, de fantastique, d’émotion. (Alan fucking Moore, quoi.) Neil Gaiman, en préface, sous-entend qu’on peut commencer ailleurs. Neil Gaiman a raison." 

 

"Un livre à se procurer en deux exemplaires, un pour soi à conserver et un autre à prêter à ceux de vos amis que vous en estimez dignes…" 

 

L'Origine des Victoires, "plaisant et érudit"

L'Origine des Victoires d'Ugo Bellagamba continue de faire parler de lui, la preuve :

 

  • Dans Lanfeust Mag :

 

"L’auteur développe une vraie réflexion sur le mal et l'âme humaine au fil de textes parfaitement ciselés. Le style très travaillé s’accorde à merveille à l’intelligence du propos. Les silences font autant partie du récit que les références littéraires ou historiques. (...) L’Origine des Victoires est un ouvrage atypique qui contourne habilement les évidences." 

 

"Porté par la plume convaincante d'Ugo Bellagamba et par une érudition toujours réjouissante, L'origine des Victoires présente certains défauts gênants, notamment dans sa partie futuriste. Qu'à cela ne tienne, le dernier ouvrage d'Ugo Bellagamba présente assez de qualités et de traits d'intelligence pour intéresser le lecteur curieux et friand de jeux uchroniques." 

 

"Un recueil plaisant et érudit, avec des personnages intéressants (et parfois surprenants…) et une lutte inédite du Bien et du Mal, dans les esprits mais aussi dans les beaux paysages de Provence – ce qui est plutôt inhabituel." 

 

  • Nicolas Soffray de la Yozone :

"Lecteur masculin ou féminin, un très beau livre à découvrir, huit moments où nous (hommes et femmes) avons/serons capables du meilleur au nom du pire, et vice-versa. Le tout sous une magnifique couverture, rappelant tant une amazone que les enluminures dorées à la feuille, un mélange inédit." 

 

"Hommage à la femme à travers ces figures poursuivant un même but à travers les âges, L’origine des victoires est une lecture plaisante et rapide" 

 

  • Hervé Lagoguey dans SF Mag n° 91 :

"De beaux textes qui prennent plus de relief et s'éclairent les uns les autres une fois que l'on est arrivé au bout de l'ouvrage, un subtil survol des secrets de l'Histoire et un vibrant hommage aux femmes qui ont inspiré l'auteur, qu'elles soient réelles ou fantasmées." 

Mike Resnick en interview

Mike Resnick est en interview sur ActuSF. L'occasion de revenir sur La Trilogie infernale mais aussi sur sa longue carrière d'auteur.

 

L’Afrique propose 51 exemples distincts de colonisation, avec des effets délétères à la fois pour les colonisateurs et les colonisés .

 

La Stratégie des as, "véritable petite bombe"

La Stratégie des as de Damien Snyers continue de faire parler de lui !

 

"Pour un premier roman, Damien Snyers signe une véritable petite bombe au style personnel et aux personnages édulcorés. Mais sous son apparence de simple roman de casse, se cache tout de même un travail réfléchi aux messages percutants. Ne jamais juger un livre sur son apparence dit le proverbe, et bien c’est le cas avec "La Stratégie des As". Ses personnages, attachants, qui vivent leurs vies dans le roman, font réfléchir à certaines questions importantes, comme la tolérance, la différence, la maladie ou encore le choix de vie." 

 

"En dehors du style d’écriture très agréable et fluide, la Stratégie des As est un roman intelligent et dans lequel l’univers développé est non seulement imaginatif mais aussi très diversifié." 

 

"La Stratégie des As est le genre de roman qui montre que réécrire le casse du siècle en fantasy fonctionne toujours, et pour le mieux. Roman d’aventure de haute-volée, ce livre démontre que le talent n’attend pas le nombre des romans pour s’exprimer…" 

 

"Si vous cherchez une lecture détente pour passer un agréable moment n'allez pas plus loin, La stratégie des as est là ! (...) Ce premier roman est une belle réussite" 

 

"De la bonne lecture pour se détendre et qui a le mérite de ne pas vous laisser ni sur votre faim, ni plus idiot qu’en entrant." 

 

"La Stratégie des As (...) est déjà très agréable à lire" 

 

"Un très bon premier roman qui propose une belle galerie de personnages, une belle intrigue et une ambiance incroyable." 

 

"De la Light Fantasy humoristique au background [plus] complexe qu'il n'y parait , sous poudré de quelques éléments Steampunk, qui sert de toile de fond aux péripéties distrayantes et émouvantes d'un groupe de losers magnifiques aux questionnements existentiels très proche de nos préoccupations contemporaines." 

 

  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53