Ghost Love

Collection Naos
Disponible Disponible

Livre papier
978-2-37686-274-1
Parution : 4 septembre 2020

Prix de vente : 17,90 €

Existe aussi en numérique.

Ghost Love

Préselection pour la 4ème édition du Prix Littéraire de l’Imaginaire BooktubersApp

La vie de Mathis a pris un tournant bien sombre depuis que son frère s’est tué en voiture. Oscillant entre soirées alcoolisées avec sa bande d’amis et job étudiant au journal du coin, son été s’étire dans la chaleur et la culpabilité.

Il dérive jusqu’à Éléonore, jeune femme pleine de charme et de mystères. Ses goûts, ses paroles, ses passions s’accordent à merveille à ceux du jeune homme, bien qu’elle refuse tout contact physique...

Sans cesse ramené au manoir abandonné du coin, Mathis s’embarque dans une histoire qui le dépasse, mais qui pourrait bien l’aider à panser quelques plaies.

Couverture de Zariel 

Revue de presse

"Une chouette romance fantastique : un duo que tout oppose joint ses efforts pour tenter de sauver le manoir de la destruction. Un roman sur la passion et le deuil, entre lumière et ténèbres, ancré dans un lieu en ruines, mais vivant d’Histoire." sur livraisonslitteraires

"La plume de Loïc Le Borgne vient sublimer l’ensemble. Bravo à l’auteur pour ce roman tout en finesse et délicatesse." satinesbooks

"Ghost Love est une romance, un roman fantastique mais traité différemment de ce que j’ai déjà eu l’habitude de lire. Un roman plein de questionnements sur l’amour, la vie, la mort, l’après… mais avant tout une lecture sympathique." bulledelivre

"Ce roman est bien écrit. Il porte une réflexion profonde sur la vie et la mort, sur l’amour et les obsessions qui agitent l’âme humaine." livropathe

"Ghost Love est riche d'une intrigue captivante où les vivants et les morts se croisent et entremêlent leur destin. Avec son ambiance surannée, ce roman m'a transportée dans un ailleurs que je ne suis pas prête d'oublier." fantasyalacarte

"Pour son nouveau roman, sorti le vendredi 28 août, Loïc Le Borgne s’est inspiré de l’histoire d’Alice de Monaco et de son château du Haut-Buisson à Cherré-Au." Article sur ouest-france.fr