Eschatologie du vampire

Collection Hélios
Disponible Disponible

Livre papier
978-2-37686-459-2
Parution : 22 avril 2022

Prix de vente : 9,90 €

Illustrateur (couverture) : ZARIEL

Existe aussi en numérique.

Eschatologie du vampire

Navarre est un vampire particulier. Beau, très beau, aimant les hommes comme les femmes, il est employé par l'Eglise pour traquer "Les Monstres" de son espèce. Un personnage attachant, enjoleur, puissant, complexe... que l'on retrouve dans cet ultime recueil de nouvelles, dans l'univers de la série Testament !

Revue de Presse

L'interview de Jeanne-A Debats par Vampirisme.com 1/2 et 2/2

"J'ai particulièrement apprécié le style de l'auteure, entre horreurs et frissons, il y en a pour tous les goûts. En général, je ne lis pas d'une traite les recueils de nouvelles que je reçois, celui-ci fait exception à la règle étant donné la diversité de chaque histoire. Je viens de passer un bon moment de lecture, j'espère pouvoir retrouver ce Navarre dans d'autres aventures." Cathy pour Les Mille et une pages

"Je suis ravie d’avoir pu découvrir ce fix up où l’on retrouve Navarre mais pas que ! Son histoire est maintenant bouclée, mais je garde espoir qu’on puisse combler encore quelques ellipses de sa non vie éternelle avec un autre potentiel recueil !" Snow sur bulledelivre

"Si vous cherchez de la fantasy divertissante et de l’urban fantasy intelligent, il faut taper à cette porte !" La Rivière des mots

"La force d’Eschatologie du Vampire repose en premier lieu dans sa technicité, la manière dont l’autrice montre texte après texte que derrière des tranches d’univers, il y a une continuité cohérente. Mais il y a aussi la capacité de Jeanne-A Debats a aborder des thèmes de société avec fluidité, sans que cela paraisse à aucun moment forcé. Retrouver Navarre, enfin, est un vrai plaisir." Vladkergan sur Vampirisme.com

"Je ressors donc de ce recueil sincèrement émerveillé, touché, amusé et intrigué. La dernière nouvelle m'a particulièrement plu, encore une fois riche en références en laissant une belle ouverture. Une lecture à ne pas manquer" Zadgio sur Babélio

"La galerie de personnages, tant les humains que les autres, qui y sont présentés ne manque pas de différentes nuances. Il faut dire que Jeanne-A Debats n’hésite pas à les malmener et leur faire subir les pires des souffrances. En quelques mots, quelques lignes, elle vous fait comprendre l’horreur qu’ils ont subie ou réalisée, et vous laisse gérer émotionnellement votre empathie ou votre dégoût vis-à-vis d’eux. Certains des textes ne sont donc pas à mettre entre toutes les mains, tenez-en compte." De l'autre côté des livres

"Notre vampire préféré est de retour ! Navarre nous conte ses exploits dans un recueil de nouvelles narrant ses ultimes aventures." librairielenuagevert sur Instagram

"Quel plaisir de replonger dans l’univers de la série Testament ! Même si vous connaissez déjà certaines des nouvelles, précipitez-vous sur ce recueil. Les récits s’accordent, on y suit les personnages au fil des années, les conséquences d’événements survenus dans l’un apparaissent dans un autre, formant peu à peu une toile impressionnante." Sylvie Gagnère pour La Grande Parade

"Un recueil de bonne facture, dans le droit fil des oeuvres précédentes de Jeanne-A Debats, et dans lequel son lectorat la retrouvera telle qu'en elle-même." Les Chroniques de l'Imaginaire

"La galerie de personnages, tant les humains que les autres, qui y sont présentés ne manque pas de différentes nuances. " De l'autre côté des livres 

"La plume de Jeanne-A Debats: tout est très fluide, il n’y a aucune longueur avec une belle alternance entre les phases de dialogue et de description laissant place rapidement à l’action." david.mzo sur Instagram 

"Dans ce recueil, la magie investit les villes, les cités, les pavillons et les rues, tous les endroits où on l’attend le moins. Et ce n’est pas juste un décor comme un autre. Si Debats ancre ses histoires dans un temps et un lieu précis, cela a toujours un sens. Pour autant, même s’il s’agit souvent de fantasy urbaine, ces récits se révèlent protéiformes." Les carnets d'une livropathe