Du Roi je serai l'assassin

Collection Bad Wolf
Disponible Disponible

Livre numérique
978-2-37686-352-6
Parution : 16 avril 2021

350 pages

Prix de vente : 9,99 €

Du Roi je serai l'assassin

Espagne, Andalousie, XVI e siècle. La Reconquista est terminée. Charles Quint règne sur une Espagne réunifiée et catholique. Sinan est un enfant qui vit avec sa soeur jumelle, Rufaida à Grenade. Musulmans convertis par nécessité à la religion catholique, sa famille les envois à Montpellier pour échapper à une Inquisition toujours plus féroce. Là-bas ils tomberont dans une France embrasée par les guerres de religion...

Mélangeant récit historique et fantasy, Jean-Laurent Del Socorro nous offre une nouvelle fois un grand roman, dans le sillage de Royaume de Vent et de colères avec l'un de ses personnages dans le rôle clef.

 

____

 

Maison d’édition soutenue par la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes et la Région Auvergne-Rhône-Alpes dans le cadre du Contrat de filière Livre 2020-2023.

Logo région Auvergne-Rhône-Alpes

Revue de presse

L'avis en vidéo de Bookhaul

On en parle avec ImaJ'nère sur Youtube

Coup de coeur du journal des rôliste 

"Du roi je serai l’assassin est un roman que j’ai pris un plaisir fou à lire. On découvre comment les maux du siècle associés à une éducation tyrannique ont forgé le mythique Silas. L’écriture de Jean-Laurent Del Socorro nous emporte sans retenue dans le XVIe de l’arbon. Indépendant de Royaume de vent et de colèresDu roi je serai l’assassin en est le digne successeur et je conseille vivement sa lecture." Librairie À la croisée des pages

"J’ai apprécié, via la belle plume de l’auteur, me retrouver plongée dans l’univers découvert dans Royaume de vent et de colères, et voyager, en compagnie des « héros », de Grenade à Marseille en passant par Montpellier, dans une Europe « façonnée » par les guerres de religion. La Fantasy y est discrètement présente ; la difficulté d’être femme à cette époque y apparaît également dans le chef de Rufaida, tout commcelle d’être « l’Autre », qu’il soit nommé l’Espagnol ou le Turc selon le lieu où il se trouve." Le monde de Païkanne

"... des personnages complexes, bouleversants et forts ! ? Ce que j'ai surtout adoré c'est la diversité : des femmes puissantes, des relations homosexuelles, des personnages noirs ou invalides. C'est le vrai peuple qui y est représenté, et même si l'auteur a pris des libertés avec la narration, ça fait tellement de bien de lire quelque chose d'original, de bien écrit" amita_books sur instagram

"une fresque solide, agréable à lire et parfaitement documentée" Paul Rassat sur Dans l'œil de la taupe

"Un grand roman, véritablement, de fantasy historique, débarrassé des oripeaux du sexisme et de la virilité à outrance qu’on s’attendrait encore, malheureusement, à trouver dans le genre." Célia sur Fantastiqueer

"La plume de l'auteur me plaît toujours autant, elle est addictive, fluide. Et surtout il arrive à faire ressentir au lecteur des émotions fortes, c'est ce qui est complexe. Car le récit parle de violence familiale physique et psychologique, mais aussi d'inceste, d'homosexualité, de guerre... C'est une histoire d'amour mais aussi de trahison et de haine." L'avis de Lecture-love

"Le récit à la première personne transmet avec clarté l’innocence et la culpabilité des protagonistes qui tanguent, semblant condamné à être victime ou bourreau. La pierre magique de leur quête alchimique sera-t-elle l’instrument de la destruction ou de la guérison ?" Amandine de la Librairie Privat

"Du roi je serai l'assassin est autant un très bon roman sur les guerres de religions qu'un très bon roman baigné d'une atmosphère fantastique." La Librairie OCEP

"Ce roman m’a subjugué et je ne doute pas qu’il vous fera le même effet. Mais mon avertissement demeure : Au fil des pages, Jean-Laurent se fait moins auteur que conteur et son ouvrage ne doit pas être abordé comme une simple lecture d’un auteur de talent mais comme une douce mélopée envoutante nous livrant des secrets presques oubliés." Pierre Marie Soncarrieu sur ImaJn'ere

"Sachez qu’on a la un récit initiatique qui repose encore une fois sur une reconstitution historique admirable de l’auteur. Le contexte historique réel de son histoire est finement documenté et mis en place, mais surtout l’impact de ce contexte sur les personnages, leur psychologie et leur parcours est crédible et passionnant à découvrir. Pourtant ne vous attendez pas à découvrir des complots et des assassinats plein d’action et de dangers acrobatiques, on est vraiment dans du parcours intime, et de la découverte du monde." L'Ours Inculte

"Le roman séduit par l’immersion historique qu’il propose, que ce soit dans l’Espagne post-Reconquista ou la France pré-guerres de religion, et surtout par l’émotion que font naître les personnages qui sont traités avec beaucoup de sensibilité." Boudicca sur Le Bibliocosme

"L’épilogue de ce bijou a ravi la passionnée d’Histoire de France en moi. C’était magistral. Merci pour ce roman Jean Laurent et bien vite les suivants !" Ombre Bones

"Rarement un roman ne m'aura autant tordu les tripes que celui-ci. Du début à la fin, sans interruption ou si peu, Silas m'a broyé le coeur. C'était déjà mon personnage préféré dans Royaume de vent et de colères" Dup sur Bookenstock

"Il faut aimer l’Histoire pour plonger dans un roman de Jean-Laurent Del Socorro. J’ai adoré tout ce qui touchait justement à la religion, qu’elle soit catholique, musulmane ou juive, dans ce livre et j’ai appris énormément! On apprend sans s’en apercevoir une quantité de choses étonnantes sur la manière dont les religions cohabitaient (ou non d’ailleurs) à l’époque." Carolivre sur instagram

"Ce qui est indéniable avec cet auteur c’est la qualité de sa plume : fluide, agréable, fine et élégante, elle rend ce titre très immersif immédiatement. Également, tout comme dans ses autres romans, on retrouve la richesse historique qui m’a même par moment un peu perdue car mes connaissances étaient limitées sur cette période." Chroniques_de_lully sur instagram

"L'écriture de Jean Laurent del Socorro est bouleversante et pleine de poésie, de références et d'humanité. On en ressort avec des notions d'alchimie et des rencontres, entre autres Nostradamus et Marie de Médicis, et surtout on n'en ressort pas indemne et on en redemande!" une autre page sur instagram

"J’ai trouvé cette partie tellement intéressante ! Enfouir sa foi et adopté une autre religion aux yeux de la société, devoir porter un masque, agir en sous-marin, rester fidèle à ses croyances tout en risquant sa vie et celle de sa famille, sont autant de points captivants." Celine lecture sur instagram

" Le récit à la première personne transmet avec clarté l’innocence et la culpabilité des protagonistes qui tanguent, semblant condamné à être victime ou bourreau. La pierre magique de leur quête alchimique sera-t-elle l’instrument de la destruction ou de la guérison ? Si la connaissance permet de la trouver, seule la sagesse permettra dans exploiter les mystères." Librairie Privat

"La relation à mi-chemin entre la haine et l’amour qui imprègnent la gémellité de Rufaida et Silas m’a particulièrement touchée à mesure que tous deux tracent leur chemin et façonnent leur vengeance." dream.bookeuse sur instagram

"Du Roi je serai l’assassin est un excellent préquel car, d’une part il propose un roman qui peut se lire totalement indépendamment de la première œuvre, tout en servant le plus justement les fans de la première heure de Jean-Laurent Del Socorro. Les conflits religieux qu’il met en scène nous rappellent tout le chemin parcouru en Europe pour la tolérance et ce que l’Homme peut commettre comme atrocités. A lire pour les passionnés d’Histoire !" Louis-Cinak sur Syfantasy

"Ce roman met à l’honneur la famille, l’amour, l’amitié et la haine sur fond de guerres de religion. C’est une histoire magnifique et intense mais aussi extrêmement triste. Je lirai assurément les autres romans de l’auteur qui se passent dans le même univers et suivent les mêmes personnages !" Adopt a librarian

"Silas c’est un beau, un magnifique personnage. Un de ceux pour lesquels je serai prête à lire la moindre ligne pour en apprendre plus sur lui, sur la haine qu’il a enfouie, sur l’amour qu’il a eu pour sa petite sœur, sur la passion poétique fugace qu’il a vécue." Yoda tient un blog

"Jean-Laurent Del Socorro est un des meilleurs auteurs de fantasy historique à mon sens. Ses ouvrages sont toujours merveilleusement bien écrits et la magie utilisée avec parcimonie. Ce livre ne fait pas exception. La construction du récit et l’intrigue sont originales. Le tout est addictif et très accessible." nastia_reads sur Instagram