La Forêt des araignées tristes

Disponible Disponible

Livre papier
978-2-36629-962-5
Parution : février 2019

Prix de vente : 19,00 €

Existe aussi en numérique.

Télécharger un extrait

PDF

La Forêt des araignées tristes

Bastien est paléontologue : sa spécialité ? Étudier les créatures étranges qui naissent de la vape, ce mystérieux brouillard aux propriétés énergétiques extraordinaires qui a recouvert le monde et menace de l’engloutir un peu plus chaque jour. Tour à tour victime d’un dramatique accident en apparence banal duquel il réchappe de justesse et témoin d’un attentat, où sa survie ne tient à nouveau qu’à un fil, il voit son destin basculer. Le voilà pris dans l’engrenage d’une affaire d’espionnage d’envergure internationale, sous les feux croisés d’une société secrète d’assassins, de brutes armées et d’une agence de détectives aux méthodes douteuses. Sans compter qu’une créature cauchemardesque, tout droit venue des Vaineterres, ces zones perdues dans un océan de vape, semble bien décidée à lui faire la peau...

 

Né à Paris, Colin Heine habite désormais en Autriche où il enseigne l’allemand. Après avoir fait ses premières armes dans la traduction et pratiqué le jeu de rôle pendant de nombreuses années, il signe avec La Forêt des araignées tristes un premier roman bluffant de maîtrise. Jonglant entre intrigue politique et aventure, horreur et critique sociétale, il cisèle un univers Belle Époque envoûtant, à l’ambiance steampunk teintée de gothique.

Le mot des Éditions ActuSF :

"Ce fut avant tout une histoire de rencontre, de sensibilité, de goût personnel. Un coup de foudre, ça ne s'explique pas !"
 

Revue de presse :

"La Forêt des araignées tristes est un roman à strates, qui ne se contente pas de leurrer son lecteur par des effets de rythme, mais lui demande au contraire un minimum d’implication, tout en étant un excellent divertissement." Strega, sur Les carnets d'une livropathe.

"Ce qui est sûr, c'est que ce roman est à mon avis superbement original, et que je vais guetter tout ce qui paraîtra d'autre sous le nom de son auteur." Mureliane, sur Les Chroniques de l'Imaginaire

"Action, humour, rebondissements, suspense, personnages attachants, voilà les ingrédients qui font de ce récit un premier roman réussi, et prometteur pour la suite." Hervé Lagoguey dans SF Mag. 

 

"L’ensemble est très visuel, je me suis imaginé sans peine les villes aériennes, les gargouilles chevauchant les courants, la mer de nuages et cette forêt brumeuse où s’avancent des créatures aussi fascinantes que terrifiantes." Sur le site Emaginarock

 

"Colin Heine à l’identique des contrées qu’il décrit est tout aussi un virtuose pour nous faire frissonner avec des créatures de cauchemar." Sur le blog de Inspirer et partager

 

"Une lecture que j'ai trouvé très addictive, avec un mélange de genres comme je les aime, un panel de personnages truculents et bien campés, des décors très visuels et des mélanges d'intrigues, le tout sous fond social et écologique." Sur le blog de Maude Elyther.

 

"Au final, un roman qui vous prend au piège comme une toile d'araignée, et qui en a les caractéristiques : subtil, tout en finesse, mais terriblement solide, et à la fois captivant et effrayant. Un premier roman hyper maîtrisé, un jeune auteur à suivre !" TheaBib sur Babelio

 

"L’univers est un réel appel à l’émerveillement constant. On sent le côté dépaysant, merveilleux et stupéfiant (au sens qui stupéfait, frappe de stupeur) de ce qui nous est présenté. On y ressent aussi la fragilité de la position de l’Humain dans ce monde, notamment dans le passage au sein des Vaineterres, réellement haletant." Sur le blog de Homo Ludis

 

"J'ai quand même passé un agréable moment de lecture hors du commun. Premier roman de Colin Heine et ce serait un plaisir pour moi de le lire à nouveau ayant beaucoup aimé sa plume." Sur le blog de Les mille et unes pages de LM

 

"Colin Heine propose un premier roman intéressant, que j’ai apprécié ! La Forêt des araignées tristes dispose d’un monde bien construit qui se situe dans une ambiance steampunk vertical et sous la tension d’une guerre et d’exploits industriels, avec une toile narrative qui nous montre des personnages aux abois, mais bien développés." Sur le blog des Chroniques du chroniqueur

 

"L’atout majeur reste la plume de l’auteur, envoûtante, qui permet une lecture fluide et une visualisation aisée des décors. Un agréable premier roman pour un auteur en devenir." Sur le blog de La rivière des mots

 

"Un monde solide, des rebondissements, des clins d’œil, un soupçon de magie et d'horreur qui font de La Forêt des araignées tristes un pur divertissement steampunk à lire avec du popcorn plein la bouche !" Sur le blog de Un papillon dans la lune

 

"Son univers foisonnant, son écriture agréable et ses personnages sont autant d’atouts à relever pour le qualifier de bon premier roman." Sur le blog de Yuyine

 

"Le moins qu'on puisse dire, c'est que le roman de Colin Heine est ambitieux. L'intrigue s'avère assez riche, pleine de fils et ramifications faisant intervenir de multiples personnages assez variés et permettant de donner un aperçu du vaste monde qu'il nous a concocté." Sur le blog de L'Imaginarium électrique