Underground Airlines

Collection Perles d'Épice
Disponible Disponible

Livre papier
978-2-36629-931-1
Parution : 4 octobre 2018

440 pages
Façonnage : broché

Prix de vente : 19,90 €

Traducteur : Éric HOLSTEIN
Illustrateur (couverture) : Diego TRIPODI
Postface : Bertrand CAMPEIS

Existe aussi en numérique.

Télécharger un extrait

PDF

Underground Airlines

Grand Prix de l'Imaginaire du meilleur roman étranger 2019

Prix Bob Morane 2019 (Roman traduit)

 

Amérique. De nos jours. Ou presque.

Ils sont quatre. Quatre États du Sud des États-Unis à ne pas avoir aboli l'esclavage et à vivre sur l'exploitation abjecte de la détresse humaine. Mais au Nord, l'Underground Airlines permet aux esclaves évadés de rejoindre le Canada. Du moins s'ils parviennent à échapper aux chasseurs d'âmes, comme Victor. Ancien esclave contraint de travailler pour les U.S. Marshals, il va de ville en ville, pour traquer ses frères et soeurs en fuite. Le cas de Jackdaw n'était qu'une affaire de plus... mais elle va mettre au jour un terrible secret que le gouvernement tente à tout prix de protéger.

 

Un roman d'une brûlante actualité qui explore sous le faisceau de l'uchronie une Amérique bien trop familière...

 

Ben H. Winters s'est fait connaître du public avec sa trilogie Dernier Meurtre avant la fin du monde. Avec Underground Airlines, il nous offre un livre coup de poing, récompensé par le prix Sidewise à sa parution en 2016.

Une interview sur Usbek et Rica

Un papier dans Le Soir

Une interview de Ben H. Winters sur Bepolar

Ben H. Winters sur la chaîne de la librairie Mollat

Grand Prix de l'Imaginaire du meilleur roman étranger Le Mot des ÉDITIONS ACTUSF sur actusf.com

Une interview sur actusf

Une autre interview sur actusf

A écouter : conférence Le corps vendu sur actusf.com

Revue de presse :

"Pour ceux qui lisent habituellement du roman contemporain, cette uchronie est un très bon moyen de glisser imperceptiblement vers d'autres littératures, d'explorer tous les pouvoirs de l'écriture. Pour ceux qui aiment jouer avec les époques, rejouer l'Histoire, ce roman vous interrogera sans en avoir l'air, discutant de morale derrière ses scènes de James Bond. À découvrir !" Librairie en folie
 

"le suspens est haletant, le sujet est d’une brûlante actualité puisqu’il fait écho à la façon dont les Noirs sont considérés aux States, l’intrigue est construite de main de maître, les personnages, loin d’être conventionnels, sont intelligemment construits et sont attachants… Alors, que demander de plus ? Petite note positive supplémentaire, j’ai beaucoup aimé le mélange SF uchronique/actualité politique !" Les chroniques d'Acherontia

"Monde immersif et bien pensé, personnages bien construits et scénario mené de main de maître, c’est un récit marquant que je vous conseille !
Note : 17/20" sur le blog de La Geekosophe

"En conclusion, Underground Airlines est une véritable réussite et c’est ce genre de roman que j’aime mettre en avant lorsque je dois défendre les Littératures de l’Imaginaire. Possédant un double niveau de lecture, cette uchronie efficace n’est pas seulement un thriller. Au contraire, s’inspirant du passé des Etats-Unis, elle permet de dénoncer les discriminations raciales (...) Bref, un roman remarquable que je recommande !" sur la bibliothèque d'Aelinel

 

"Underground Airlines est un roman uchronique d’une grande puissance, qui, se servant d’un point de divergence de l’Histoire des États-Unis d’Amérique construit un récit riche, poignant et violent. Violent par ses propos, violent par sa réappropriation moderne de l’esclavage, violent par son réalisme. Un roman qui ne laisse pas indemne et qui ébranle. A lire !" sur le blog les Dream dream d'une bouquineuse.
 

"Long story short: Ben H. Winters has written an eye-opening story about (a part of) America's history (and the world's in general, as slavery and racism is not and never was not only rampant in the USA; each continent has [had] its share, even today), even if it takes place in a more contemporary version." Tim sur Good Reads
 

"Avec Underground Airlines, Ben Winters crée une réalité alternative glaçante de réalisme. Bien loin de tomber dans la facilité narrative, l’auteur sait jouer sur le suspense et nous surprendre avec son intrigue pleine de rebondissements. Ses personnages ne sont d’ailleurs pas en reste, avec juste assez de profondeur pour les rendre humains sans pour autant leur ôter toute part de mystère." sur le blog Rat des villes

 

"Un auteur pas moralisateur pour un sou, qui expose au grand jour par le biais de l’uchronie une réalité difficilement soutenable servie par des personnages très nuancés, et qui laisse le lecteur libre de s’interroger sur ses propres arrangements avec la morale" sur les Notes d'Anouchka
 

"Un livre violent, dérangeant, mais nécessaire !" Sylvie 822 Gagnère, dans Présences d'Esprits n°96
 

"Pour résumer, Underground Airlines est un roman percutant qui met en scène un antihéros essayant de survivre par tous les moyens, même les pires. Doté d’un fort propos engagé, il nous raconte une Amérique uchronique qui parait pourtant très actuelle. On ne ressort pas indemne de cette lecture que je recommande très chaudement !" sur le blog de Ombre Bones
 

"Une lecture dont on ne ressort pas indifférent et que je vous conseille vivement" Little wolf sur Vampires et Sorcières
 

"Dans la vraie vie, la ségrégation s'est substituée pendant un siècle à la servitude, on l'oublie parfois : l'Amérique repliée sur elle-même du roman, en proie à la peur de l'autre, c'est aussi l'Amérique actuelle toujours en lutte avec elle-même." Dans Sud-Ouest Dimanche. 

 

"Et si 4 États américains pratiquaient toujours l'esclavage ? Victor, ancien esclave sans illusions, traque les fuyards venus du Sud, mais sait que le racisme existe aussi au Nord, caché sous l'hypocrisie et la fausse bonne conscience. Sera-t-il celui qui met le feu aux poudres ? Haletant & percutant !" Coup de coeur de Mireille de la Fnac Part-Dieu de Lyon

 

"Ce roman, remarquable de bout en bout, aborde une thématique qui concerne non seulement les USA, mais toutes les nations occidentales: l'abjecte hypocrisie. On n'est pas raciste, mais on verrouille nos portières lorsqu'on traverse un quartier noir; on dénonce l'esclavage, mais on est bien contents de pouvoir s'acheter des vêtements pas chers fabriqués à bas coûts dans des plantations; on veut bien aider des "migrants" tant que ça n'empie?te pas sur nos loisirs.

"Underground Airlines" une uchronie ? Vraiment ?" Alexandre, libraire Decitre
 

"Une uchronie incisive et violente, menée comme un thriller machiavélique" Note de lecture de la librairie Charybde

 

"Associant avec un égal bonheur suspense, action et réflexion sociale, Underground Airlines se lit comme un thriller haletant. Un des meilleurs romans de SF inédits parus en 2018." Hervé Lagoguey dans Science fiction magazine.

 

"Uchronie, thriller, Underground airlines est surtout une critique de la société américaine actuelle (...) Dans underground airlines, le point de divergence de ces 2 mondes est très bien trouvé et comme toute bonne uchronie le roman nous rappelle qu'il suffit d'un événement pour changer l'histoire." Coup de coeur de la librairie Nuage Vert

 

"Ben H. Winters nous propose ici un thriller uchronique tendu et prenant dans lequel quatre Etats américains n'ont jamais aboli l'esclavage. (...) Le scénario est plutôt classique mais très rythmé. Cette dystopie sombre et réaliste va vous emporter. Un page turner dont on peut, vue la fin ouverte, espèrer une suite." Nathalie sur Sci-Fi Universe

 

"Underground Airlines est un roman puissant, chargé en émotions et doublé d’un thriller d’une rare efficacité. Entièrement porté par un antihéros charismatique qui cherche à se montrer à nous sous son plus mauvais jour pour supporter sa honte, pour encaisser la peur qui le ronge h24. Ce roman m’a toute retournée et j’ai eu bien du mal à passer à autre chose une fois refermé. Je ne peux que vous conseiller, moi j’en fais un gros coup de cœur. Prévoir juste une phase de digestion post-prandiale délicate !" Dup de Book en stock

 

"Un livre violent, dérangeant, mais nécessaire !" Sylvie Gagnère de La Grande Parade

 

"Tout fonctionne dans Underground Airlines : l’intrigue qui tient la route jusqu’au bout, le personnage principal et surtout l’uchronie. Que se serait-il passé si les États-Unis n’avaient pas aboli l’esclavage, peut-on se demander ? Plus intéressante encore : si les États-Unis ont effectivement aboli esclavage et ségrégation, qu’est-ce que les Noirs américains vivent aujourd’hui ?" Sandrine Brugot Maillard de Mes Imaginaires

 

"... car avec un contexte passionnant (même si glaçant), un personnage principal très bien caractérisé et quelques questions de fond, que l’uchronie permet d’aborder, Underground Airlines se révèlent être un très bon roman, de ceux qu’on ne lâche pas une fois commencés et qui font réfléchir une fois reposés." Xapur sur son blog

 

"Underground Airlines est un thriller à la mécanique bien rodée, qui tient en haleine le lecteur. L’uchronie permet de poser la question de l’esclavage sans fard et de décentrer notre regard pour le porter sur une dimension systémique du racisme d’aujourd’hui." Sur RSF blog

 

"Dans une Amérique alternative où la guerre de sécession n'a jamais eu lieu, un esclave noir devient chasseur et rêve de liberté... Une excellente uchronie au fort goût de thriller qui évoque les séquelles encore sensibles de l'esclavagisme." Sélection de Noël de la librairie L'Esprit livre. 

 

"Underground Airlines, malgré quelques défauts, atteint son but : dénoncer la société américaine telle qu'elle est aujourd'hui, en imaginant un maintien de l'esclavage dans certains états. Cela fonctionne et avec le recul, ça ne paraît pas si invraisemblable que ça, loin de là. Parce qu'il suffit parfois d'un seul événement, d'une décision, pour changer l'Histoire, et cela, l'uchronie sait parfaitement nous le rappeler." Lune sur son blog

 

"Un roman prenant et terriblement efficace, qui pousse à s’interroger sur ce qu’il se passe de l’autre côté de l’Atlantique. Pas dans un monde alternatif. Ici, et aujourd’hui." Zina des Pipelettes en parlent

 

"Underground airlines est un récit prenant, immersif et assez difficile à lire. À travers la fiction et l’uchronie, Ben H. Winters dresse un portrait peu reluisant de notre espèce, mais plutôt réaliste." Aranae sur son blog

 

"Underground Airlines est un roman qui, à travers le ressort de l’uchronie, fait la lumière sur les problèmes de racisme aux États-Unis, à travers la société alternative que dépeint Ben H. Winters, à la manière d’un roman noir. Personnellement, j’ai beaucoup apprécié !" Sur le blog Les chroniques du chroniqueur

 

"Pour conclure, j’ai été glacée par l’univers que nous propose Ben H. Winters, révoltée par l’injustice sur laquelle repose la société qu’il nous propose. Mais également absorbée par ce thriller et passionnée par l’histoire, même si parfois il utilise quelques raccourcis pour faire avancer le récit." Sur le blog des Lectures de Marie Juliet

"L’uchronie se veut imaginaire mais nous décrit pourtant des éléments d’un passé proche dont l’humanité n’est pas fière, et certains faits d’un présent que l’on voudrait révolu. L’auteur nous rappelle que, plus que jamais, le racisme est un thème d’actualité !" Sur le blog de Lavisqteam

"Avec « Underground Airlines », le romancier américain Ben H. Winters raconte une Amérique où l’esclavage n’a pas été aboli. Une uchronie féroce qui pointe les dérives du capitalisme contemporain. C’est une uchronie bien proche du réel, une fiction en prise directe avec le monde contemporain, une parabole terrifiante... et un roman haletant. Critique féroce d’une Amérique raciste, Ben H. Winters condamne le système capitaliste dominant, où l’exploitation des uns fait l’aisance des autres. « Travailleurs Attachés », l’euphémisme employé pour décrire les esclaves, dans Underground Airlines, est en cela riche de sens…" jeuneafrique

"Uchronie passionnante, ce livre est très intéressant par ce qu’il dit sur la misère réfugiée comme repoussoir et rassurance pour la misère autochtone, et encore plus par ce qu’il montre du capitalisme consumériste mondialisé, des sujets connexes, donc." belial