Editions ActuSF
www.editions-actusf.fr

 
Dernières nouvelles de Majipoor de Robert SILVERBERG

green  Disponible
Version papier
Prix de vente : 20,00 €




Télécharger un extrait : PDF


Couverture : JungShan CHANG
Traduction : Éric HOLSTEIN, Florence DOLISI, Jean-Pierre PUGI

Parution : juin 2014
Nombre de pages : 448
ISBN : 978-2-917689-64-6

Ce livre est également
disponible en version numérique.

Dernières nouvelles de Majipoor

de Robert SILVERBERG

Pour son ultime incursion dans l’univers de Lord Valentin, Robert Silverberg nous invite à voyager dans l’espace et le temps, remontant aux sources de la colonisation humaine de Majipoor, la planète géante théâtre d’un cycle en huit volumes.
 
Sept nouvelles pour aller à la rencontre du grand Lord Stiamot et du mythique Pontife Dvorn, se perdre dans les ruelles du Marché de minuit, visiter Sippulgar – la ville aux dix mille dieux – et Triggoin, la cité des sorciers ou encore retrouver Valentin, celui avec qui tout a commencé. 
 
Que vous pensiez tout connaître des mystères de Majipoor ou que vous vouliez partir à la découverte de l’un des cycles majeurs de la science-fiction, né dans l’esprit de son plus grand maître, Dernières nouvelles de Majipoor est le passeport idéal.

Sommaire

  • Le Bout du chemin (INÉDIT - traduction Éric Holstein)
  • Le Livre des Changements (traduction Jean-Pierre Pugi)
  • La Tombe du Pontife Dvorn (INÉDIT - traduction Éric Holstein)
  • L'Apprenti en sorcellerie (traduction Florence Dolisi)
  • Heures sombres au Marché de minuit (INÉDIT - traduction Éric Holstein)
  • De la manière de tisser des sorts à Sippulgar (INÉDIT - traduction Éric Holstein)
  • Le Septième Sanctuaire (traduction Éric Holstein)

Bonus

Revue de presse :

 

"Dernières nouvelles de Majipoor est donc un excellent recueil qui se lit avec grand plaisir, qu’on connaisse ou non l’univers (pour une fois la 4ème de couverture ne ment pas à ce sujet)." Vert sur son blog

 

"Dernières nouvelles de Majipoor de Robert Silverberg m’a plus que convaincu. Les nouvelles sont variées et bien écrites, souvent très prenantes. Bien qu’il s’agisse d’un recueil de nouvelles centrées autour de l’univers du Cycle de Majipoor, elles sont suffisamment bien écrites pour suscité l’intérêt du lecteur novice qui n’y aurait jamais mis les pieds." DabYo de If is Dead

 

"Au bout du compte, c’est un recueil réussi et copieux (près de 500 pages, tout de même, la version ActuSF était vraiment agréable à prendre en main !) pour tous les fans du cycle, à qui il semble tout de même réservé, oscillant entre textes assez légers sur le fond et une certaine gravité quand l’auteur s’interroge visiblement davantage sur Majipoor et son importance, y compris à ses propres yeux. A découvrir." Gillossen sur Elbakin.net

 

"De beaux récits qui brassent les thèmes de l’apprentissage, de la découverte, du pèlerinage, de la responsabilité, et au travers desquels on voit des pans de l’histoire de Majipoor se façonner à mesure que se construisent les personnages qui se choisissent une vie et une destinée, petite ou grande, anonyme ou légendaire. Après de longues années d’attente – 8 tomes en 33 ans, Silverberg ne fait pas de la fantasy au kilomètre – le charme opère une nouvelle fois, la luxuriance et l’exotisme de l’univers de Majipoor transparaissant dans chaque phrase ciselée par l’écrivain, servi par une traduction de belle facture. Conteur hors pair, le grand Bob n’a pas son pareil pour nous emmener très loin tout en nous faisant croire que nous sommes tout près de chez nous, tant il sait dépayser ses lecteurs sans jamais les égarer en chemin." SF Mag, été 2014

 

"S’il enchantera certainement les amateurs du cycle, cet ouvrage est donc aussi une formidable porte d’entrée sur cet univers foisonnant tant que sur le talent de Robert Silverberg, qui passe de la grande à la petite Histoire et se plaît parfois à emmêler les deux. (...) La nouvelle est une forme d’autant plus appréciable quand elle vient alimenter un cycle qui se mesure en milliers de pages. Et ce magnifique volume, dense et varié, donne la pleine mesure du talent de Robert Silverberg, et la richesse de son univers." La Yozone