Editions ActuSF
www.editions-actusf.fr

 
Les Hommes dénaturés de Nancy KRESS

green  Disponible
Version numérique
Prix de vente : 8,99 €




Télécharger un extrait : PDF


Couverture : Cindy CANéVET
Traduction : Jean-Marc CHAMBON

Parution : octobre 2018

ePub Kindle PDF sans DRM


Ce livre est également
disponible en version papier.

Les Hommes dénaturés

de Nancy KRESS

2030. La fertilité a chuté dangereusement. La vieillesse est devenue la norme, et les jeunes de précieuses ressources nationales.

Dans ce nouveau contexte mondial, la descendance devient une obsession.

Shana, orpheline, voit ses rêves d’intégrer l’armée voler en éclats lorsqu’elle entrevoit ce qu’elle n’aurait pas dû. Lancée dans une quête acharnée pour retrouver sa place, elle croise la route de Cameron, danseur de ballet qui n’a eu d’autre alternative que d’effacer délibérément sa mémoire. Ils trouveront secours auprès du scientifique Nick Clementi, qui craint d’avoir mis le doigt sur une grande conspiration.

Commence alors pour chacun d’entre eux un combat pour rétablir la vérité.

Jusqu’où est-on prêt à aller lorsque les enfants manquent à l’humanité ?

 

Nancy Kress est une autrice de science-fiction américaine. Sa novella la plus célèbre, L’une rêve, l’autre pas, a été récompensée de nombreux prix dont le Hugo et le Nebula. Avec Les Hommes dénaturés, elle affirme sa position de lanceuse d’alerte et nous invite à questionner notre réalité.

Bonus

Revue de presse :

 

"Les hommes dénaturés" se lit d’une traite, avec ses dialogues au couteau et son rythme très maîtrisé. Comme les personnages, le lecteur va de surprises en découvertes, jusqu’à ce que surgisse la vérité. 20 ans après sa première publication, le roman est d’une brûlante actualité et nous invite à questionner notre présent, dans une réflexion très dérangeante sur les choix insensés des humains, sur les catastrophes écologiques et leurs désastreuses conséquences qui se dessinent chaque jour un peu plus." Sylvie Gagnère de La Grande Parade

 

"De fait, la poussée à ses limites logiques d'une question scientifique et environnementale connue, dans un texte entraînant mais assez peu conforme aux standards de la SFFF, fait des "Hommes dénaturés" un roman d'anticipation qui satisfera sans doute plus des lecteurs peu habitués du genre que des aficionados qui le trouveront globalement trop pingre." Gromovar sur son blog

 

"Politique, scientifique, Les Hommes dénaturés n’est pas « imaginaire », comme ils disent, comme on tente parfois de nous le faire croire, personne ne sait, d’ailleurs, si notre réalité n’a pas déjà largement dépassé cette fiction. Toujours est-il que voilà un roman qui peut être une entrée sympathique pour celles, et ceux, qui se disent que ce monde (littéraire) n’est pas fait pour eux, et que, par extension, ce monde-là n’est pas notre monde. Fort à parier que Nancy Kress saura leur démontrer le contraire." Sur Kroniques

 

"Pour conclure, les Hommes Dénaturés offre une fresque futuriste pas si lointaine et surtout, effrayante. C’est un message d’alerte, une sonnette d’alarme tirée par Nancy Kress qui signe une œuvre dérangeante, percutante, qui mériterait d’être lue (et comprise) par le plus grand nombre. J’en recommande la lecture à ceux qui aiment la hard SF et qui ont envie d’une littérature engagée." Sur le blog Ombrebones

 

"Les Hommes dénaturés constitue une bonne porte d’entrée dans la fiction longue (et dans la fiction tout court, finalement) de Nancy Kress, avec une société en proie à des crises démographiques et morales profondes et des personnages en quête de vérité, dépeints par un style qui peut s’avérer autant brutal que poétique. Ce roman m’a plu, et m’a donné envie de prolonger mes lectures de Nancy Kress avec ses autres récits publiés en français." Les Chroniques du chroniqueur

 

"On peut saluer aussi le thème choisi, les perturbateurs endocriniens, dont on a pris conscience de l’effet néfaste sur la santé des populations. Pour conclure (mais peut-on conclure sur pareil thème) voici donc un roman qui parle de notre temps et de ses dangers." Sylvain Bonnet sur Boojum