Editions ActuSF
www.editions-actusf.fr

 

Estelle FAYE

Biographie

« Estelle Faye boit trop de café, travaille tard dans la nuit et fréquente des gens étranges. De temps en temps, elle écrit des histoires. » Cette présentation, qui figure en page d’accueil de son site Internet, en vaut une autre. Mais on pourrait le dire autrement… Par exemple : née en 1978, Estelle Faye a suivi des cours de théâtre à Paris et à San Francisco. Elle a scénarisé plusieurs courts métrages, dont l’un a été récompensé par le prix France Télévision au festival de Cannes ; elle a aussi été actrice, avant de se tourner vers l’écriture.

Les premiers chocs littéraires d’Estelle Faye ont été Typhon de Joseph Conrad, et Cristal qui songe de Theodore Sturgeon, des romans « qui ne se contentent pas de dévider une histoire, mais qui vous plongent dans une atmosphère, dans un autre monde. Qui vous font ressentir, vraiment, ce que vivent les personnages. » On ne sera donc pas surpris de découvrir, en lisant les récits d’Estelle Faye, que c’est exactement ce qu’on retrouve dans ses propres œuvres… Elle ajoute qu’elle a fait de la mise en scène ; c’est peu de dire que cela se voit dans ses récits. Elle a également étudié la littérature à la Sorbonne, signe qu’elle sait aussi penser le romanesque.

Auteur jeunesse avec La Dernière lame (Pré aux clercs), elle obtient le prix Elbakin.net 2013 pour Porcelaine (Les Moutons électriques) ; son troisième ouvrage, Un éclat de givre, met en scène avec brio un Paris post-apocalyptique (Les Moutons électriques).

Premier roman d’une trilogie, La Voie des Oracles (Scrineo), qui met en scène la fin de l’Empire romain sur fond de conflits entre les anciens dieux et un christianisme déjà dominant, Thya (tome 1) a fait partie de la sélection finale du prix Imaginales des lycéens 2015, et a obtenu la même année le prix Imaginales (catégorie jeunesse).

Certains écrivains écrivent toujours le même livre, même s’ils ont l’élégance de ne pas le montrer ; d’autres font des livres différents, même si on reconnaît toujours leur voix personnelle ; Estelle Faye relève plutôt de la seconde catégorie (vu que l’auteure est une adepte des sports de combat, on évitera cependant de lui parler de sa « petite musique » !).

Son écriture ciselée, sa capacité à bâtir des personnages complexes et un authentique sens du récit justifient aisément qu’Estelle Faye soit le « coup de cœur » 2015 des Imaginales. En 2016, elle est de retour aux Imaginales avec Enoch (tome 2 de La Voix des Oracles), qui confirme le talent d'une auteure avec qui il faut désormais compter.

Estelle Faye est au sommaire de l'anthologie 2016 des Imaginales, Fées & Automates. 

Site Internet :
http://www.estellefaye.fr

 

 

 

Bibliographie

Utopiales 2017

Le Grand Banquet d'Hélios

Un tremplin pour l'utopie

Trolls et légendes

Fiction 19

Fiction 18