Editions ActuSF
www.editions-actusf.fr

 
Dernière fenêtre sur l'aurore de David COULON

green  Disponible
Version papier
Prix de vente : 8,00 €




Télécharger un extrait : PDF


Couverture : Pablo PEREZ-CORTEZ

Parution : mars 2015
Nombre de pages : 248
ISBN : 978-2-917689-82-0

Ce livre est également
disponible en version numérique.

Dernière fenêtre sur l'aurore

de David COULON

« Tu n’avais que 18 ans, Aurore. Le bel âge. L’âge horrible où l’on se rend compte qu’il faudra bien mourir, un jour. »

 

La brigade des mineurs l’a usé.

Les morts de sa femme et de sa fille l’ont détruit.

À à peine 35 ans, Bernard Longbey n'est plus que l'ombre de lui-même.

L'abîme s'ouvre un peu plus sous ses pas quand il se retrouve à enquêter sur l’assassinat d’une jeune étudiante.

La connaissait-il ? Et pourquoi un détective privé est chargé de le surveiller, lui ? Tout est en place. L'enfer peut se déchaîner.

 

Psychologue et homme de théâtre, David Coulon signe ici son premier polar, déjà sélectionné pour deux prix littéraires. Et deux autres romans sont à venir.

Il vient de remporter le prix VSD du polar 2015 - coup de coeur de Franck Thilliez pour son roman Le Village des ténèbres.

 

 

Bonus

Revue de presse :

 

"Le rythme est haletant, le vrai et le faux se côtoient pour nous emmener vers un final au dénouement étonnant." François Legay sur K-libre

 

"J'ai trouvé ce livre de David COULON parfaitement abouti" Cousine Lecture sur son blog

"L’histoire est bonne, le style est sec, sans fioriture, incisif comme ces couteaux qui tuent les femmes. Il y a de la rage, du sang, et de la folie. David Coulon a la plume violente et cruelle. Âmes sensibles, passez votre chemin." Murielle Barthe du magazine Eklektika

 

""Dernière fenêtre avant l'aurore" est un thriller psychologique qui repose sur la personnalité des différents personnages et se déploie en plusieurs dimensions, en particulier, le passé, qui tient une place primordiale. (...) On ressort étourdi de cette lecture, rempli de doute. (...) David Coulon nous offre une dernière fenêtre sur l'aurore, pour reprendre le titre, mais c'est plutôt un crépuscule auquel on assiste. Les lumières s'éteignent les unes après les autres, pour nous plonger dans les mêmes ténèbres que celles qu'affrontent les personnages." Joyeux Drille sur son blog

 

"Du bon, du dur, du fort. Excellent roman mais il faut en avoir." Dans l'émission Livrés à domicile de la RTBF, à partir de 40'10

 

"Si vous prenez ces différents éléments: un bunker, des tortures, un meurtre, un flic....et que vous laissez David mixer le tout...vous aurez, non pas un traditionnel roman policier mais une terrible histoire de vengeance avec en prime des rebondissements qui vous laisseront sans voix!!! Un roman qui vous hantera bien après sa lecture..." Foumette sur son blog

 

"Quelle noirceur, bon dieu, quelle histoire, quelle écriture aussi, la surprise a été totale. Construction littéraire parfaite, très belle écriture sans fard, bien rentre dedans, et une histoire à frémir, avec une fin déroutante. Commencé ce livre en seconde je l’ai fini comme si j’étais sur un circuit du bol d’or. On se laisse bercer par les premières pages pour finir dans le noir absolu tout au long du livre" Chez Unwalkers

 

"[J]e retiens une chose de ce roman : les personnages. Ils sont assez bien construits, les fractures intérieures sont belles (je sais cela est étrange d’écrire cela, non ?), et l’accompagnement de l’effritement psychologique des personnages est très bien construite, et qui jumelée avec une violence latente font des personnages forts." Pierre-Marc Panigoni du magazine Zone Livre

 

"C'est un roman oppressant et tranchant, certaines scènes sont à la limite de l'insoutenable" Delph sur son blog

 

"En plus d'être bien écrit, ce roman a été construit de façon à ménager l'incompréhension du lecteur. L'intrigue se dévoile au compte-goutte, de manière à la fois pudique et provocante. (...) Un premier polar réussi[.]" Lucie Laval de Librosophia

 

"J'ai bien aimé la noirceur de ce polar et la justesse psychologique des personnages." NokomisM de Phenixweb