Editions ActuSF
www.editions-actusf.fr

 
Chansons de la Terre Mourante (1er volume) de George R. R. MARTIN, Glen COOK, Robert SILVERBERG, Jeff VANDERMEER, Byron TETRICK, Terry DOWLING, Walter Jon WILLIAMS

green  Disponible
Version papier
Prix de vente : 19,00 €




Anthologiste: Gardner DOZOIS, George R. R. MARTIN
Couverture : Andrew BRASE
Traduction : Éric HOLSTEIN, Pierre-Paul DURASTANTI, Célia CHAZEL, Florence DOLISI, Emmanuel CHASTELLIÈRE
Préface : Jack VANCE, Dean R. KOONTZ

Parution : mai 2013
ISBN : 978-2-917689-48-6

Thématiques :

  • Fantasy
  • Magie
  • Anthologie

  • Ce livre est également
    disponible en version numérique.

    Chansons de la Terre mourante - 1

    Chansons de la Terre Mourante (1er volume)

    de George R. R. MARTIN, Glen COOK, Robert SILVERBERG, Jeff VANDERMEER, Byron TETRICK, Terry DOWLING, Walter Jon WILLIAMS

    A l’autre bout du temps, un soleil rouge et obèse jette sur la Terre mourante sa lumière de fin du monde. Ceux qui arpentent cette terre agonisante sont les derniers héros de l’humanité. Ils s’appellent Cugel ou Rhialto, T’saïs ou Pandelume, ils sont mages ou voleurs, bretteurs ou escrocs, mais ils sont toujours flamboyants, car ils sont nés il y a de cela soixante ans, sous la plume de Jack Vance.

     

    Maître de la narration, créateur de mondes et styliste unique, Jack Vance est probablement l’auteur qui a suscité le plus de vocations. Des générations entières d’écrivains ont voulu marcher sur ses traces et devenir, à leur tour, des marchands de rêves.

     

    George R.  R. Martin et Gardner Dozois ont réuni les plus grands noms des littératures de l’imaginaire –  Glen Cook, Robert Silverberg, Jeff VanderMeer ou Walter Jon Williams – pour saluer, comme il se devait, Maître Jack Vance et son cycle de la Terre mourante.

     

    En partenariat avec Elbakin.net, Rêves et cris et Nolife.

    Sommaire

    • Merci, M. Vance, par Dean Koontz
    • Préface de Jack Vance
    • Le Cru véritable d'Erzuine Thale (Robert Silverberg)
    • La Porte Copse (Terry Dowling)
    • Le Bon Magicien (Glen Cook)
    • L'Université de maugie (Byron Tetrick)
    • Abrizonde (Walter Jon Williams)
    • Une Nuit au Chalet du Lac (George R. R. Martin)
    • La Dernière Quête du mage Sarnod (Jeff VanderMeer)

    Bonus

    Plus d'infos sur cette anthologie sur notre blog.

     

    Jérôme Vincent parle de l'anthologie Chansons de la Terre mourante sur Elbakin.net

     

    Revue de presse :

     

    Un article dans Sud Ouest

    Un article dans Lanfeust Mag

     

    "[Sur Abrizonde de Walter Jon Williams]On m’aurait vendu l’histoire comme une nouvelle de Vance, je l’aurai gobé sans sourciller. Pleine de fantaisie et de mauvaise foi, c’est l’histoire la plus fidèle à l’esprit Vancien et en plus elle est réussie." Li-An sur son blog

     

    "Les intrigues sont captivantes. Dans certaines, j’ai retrouvé ce ton sirupeux et élégant propre à l’univers. Dans d’autres, l’humour cynique mitonné aux coups dans le dos, à la Cugel. Et à chaque fois, l’inventivité foisonnante de cette contrée magique. (...) l’anthologie est riche en surprises et situations excitantes : mages piégés dans un tournoi burlesque, jeune baroudeur en quête de son père ou encore une improbable tablée de voyageurs réunis par le hasard dans une mystérieuse taverne." Simon Courtois sur son blog

     

    "Ce premier volume de l'anthologie ne se contente donc pas d'avoir de grands noms à son sommaire, elle a aussi d'excellentes nouvelles. Malgré l'idée de n'utiliser qu'un seul univers de de Jack Vance et le même type de personnage à chaque texte n'empêchent donc pas cette anthologie d'être plutôt variées et divertissante. Une première partie réussie qui laisse espérer que les deux suivantes le seront tout autant." Stegg de Psychovision

     

    "Mais ces deux fausses notes n'enlèvent finalement pas grand-chose à la qualité tout à fait appréciable de ce premier volume des Chansons de la Terre mourante. L'hommage est dans l'ensemble fort réussi et les amateurs de Vance ne seront pas déçus. Aussi a-t-on hâte de lire la suite, dont on peut espérer sans trop de risque d'erreur qu'elle sera également des plus enthousiasmantes." Bertrand Bonnet dans le Bifrost n° 72

     

    "Au final, cette anthologie plaira assurément aux fans de Jack Vance : tous les textes parviennent à retrouver (avec plus ou moins de bonheur, certes, mais les nouvelles de Vance lui-même n'étaient pas toutes d'un intérêt identique) la verve du grand baroudeur de l'imaginaire et lui rendent ainsi un bien bel hommage, largement mérité. Si l'on devait en mentionner le dessus du panier, les noms de Silverberg, Williams et Martin viendraient à l'esprit en priorité. Évidemment, on attend avec impatience les deux prochains tiers de ces Chansons de la Terre mourante." Bruno Para sur la NoosFere

     

    "Au final, une anthologie équilibrée qui mérite le détour pour les textes délivrés par les trois maîtres présents." Efelle sur son blog

     

    "Mais, même si aucune des nouvelles de ce premier volume (...) ne dépasse les textes originaux de la saga vancienne, aucune non plus n’est ratée et toutes évoquent avec nostalgie et un certain charme les œuvres de départ." Georges Bormand sur Phénix-Web

     

    "J'ai plus qu'aimé ce livre et je suis très heureux que ce soit le tome 1 car cela est synonyme de suite prochaine. Au delà de l'hommage fait à ce grand auteur parti trop tôt, ce recueil est probablement ce que j'ai lu de meilleur depuis dix ans. Le fan de Vance que je suis ne pouvait espérer un meilleur hommage." Rorschach sur Les Chroniques de l'imaginaire

     

    "Le résultat, s'il est inégal, est globalement très satisfaisant. (...) D'une manière général, les écrivains au sommaire de ce recueil parviennent remarquablement bien à pasticher le style de Jack Vance. Son sens du dialogue et son mélange unique de comédie et de tragique. (...) Donc oui, l'ombre bienveillante de Jack Vance plane sur l'ensemble des textes au sommaire des Chansons de la Terre mourante, même les plus anecdotiques. Ce qui suffit à en faire une lecture assez indispensable." Philippe Boulier dans la Bibliothèque orbitale

     

    "Ce que j'ai aimé dans cet univers, c'est l'exotisme permanent, avec de grands magiciens qui vivent dans leurs tours au milieu de leurs grimoires et de leurs potions, des démons et des esprits, des lieux grandioses et mystérieux, des artefacts magiques, mais aussi des sorts aux noms farfelus et à l'utilité parfois discutable, des quêtes insolites, et des personnages souvent étonnants. C'est aussi cet état d'esprit général, bien retranscrit dans certaines nouvelles, où l'on hésite entre le désespoir, la fatalité face à une Terre qui se meure, et la volonté de vivre sans penser au lendemain, et donc à rechercher tous les plaisirs de la vie, au détriment parfois de la morale ou du bon sens." Ptite Trolle sur son blog

     

    "Mais j’avoue un grand faible pour les trois dernières nouvelles, peut-être aussi parce qu’elles ont le même traducteur, qui me semblent à la fois plus subtiles et tout aussi classiques - respectueuses et originales à la fois, comme la Silverberg. Les auteurs : Walter Jon Williams, G.R.R. Martin et Jeff Vandermer. Je ne vous les raconte pas. Sachez simplement qu’elles apportent l’indispensable touche de perversité qui donne beaucoup d’intérêt à la magie. L’apprenti architecte d’Abrizonde de W.J. Williams est insidieusement peut-être le pire en matière de fourberie..."  Noé Gaillard sur le site Murmures

     

    "Répétons ici que les textes rassemblés dans "Chansons de la terre mourante" rendent justice au cycle original. Ils sont donc globalement fort appréciables.

    Le meilleur est pour moi « Le Cru véritable d’Erzuine Thale » de Silverberg (avec peut-être le Martin). Décadent à plaisir, le fond y rejoint la forme d’une manière brillante par l’objet qui est au cœur du récit. Il fallait oser résoudre un problème comme le fait faire Silverberg à son héros ici." Gromovar sur son blog

     

    "Car si l’on fait abstraction des quelques textes dispensables inscrits au sommaire (...) les autres auteurs tirent leur épingle du jeu avec talent sans renoncer à leur personnalité. Ils réussissent à restituer l’essence du style de Vance et du monde de la Terre mourante. (...) Au final, ces « Chansons de la Terre Mourante » tiennent toutes leurs promesses, voire même plus." L'avis de Yossarian sur son blog

     

    "Chaque auteur possède bien évidemment un style et une façon de faire qui lui est propre, mais l'ensemble se lit avec une grande fluidité sans que jamais l'ennui ou la répétition ne s'installe. (...) Qu'il s'agisse de rendre hommage à ce grand écrivain qu'est Jack Vance ou tout simplement d'amener de nouveaux lecteurs à découvrir l'univers de la Terre mourante, dans les deux cas le pari est parfaitement réussi. (...) Une anthologie qui vaut le détour (...)." L'avis de boudicca sur Babelio